Les nouveaux Crenicichla d’Argentine : Crenicichla taikyra

Crenicichla taikyra, Casciotta, Almirón, Aichino, Gómez, Piálek & Říĉan, 2013

  

Description

Crenicichla taikyra, une nouvelle espèce, a été découvert dans le Rio Paraná, en Argentine.

Cette espèce se distingue principalement des autres espèces du genre Crenicichla par la combinaison de caractères suivants :

  • une bande suborbitale bien développée,
  • absence de points noirs épars sur les flancs.
  • des dents molariformes sur les mâchoires du pharynx (cet état de caractère est apparu plusieurs fois chez des espèces non apparentées).

Continuer la lecture

Crenicichla de l’Iguazu : Crenicichla iguassuensis

Crenicichla iguassuensis, Haseman, 1911

 

Confirmé comme espèce issue d’Argentine par Casciotta, J, A. Almirón, L. Ciotek, P. Giorgis, O. Říčan, L. Piálek, K. Dragová, Y. Croci, M. Montes, J. Iwaszkiw et A. Puentes (2016):

Les Crenicichla du Río Iguassu sont particulièrement difficiles à identifier, car en plus de Crenicichla iguassuensis, Crenicichla tesay et une nouvelle espèce encore non décrite sont aussi des spécimens occasionnels avec des lèvres bien développées.

Cela signifie qu’au sein d’une même espèce, il peut y avoir une série de formes qui semblent ne pas appartenir à la forme de la tête, mais qui font néanmoins partie de la même espèce.

Crenicichla iguassuensis, semble se satisfaire d’un bac de 400 à 500 litres dont il faudra assurer des renouvellements partiels d’eau régulier et surtout il faudra lui offrir une filtration très puissante, supérieure à 10  fois le volume du bac.

Son comportement agité et turbulent, sa grande bouche laissent à penser que cette espèce pourrait présenter des problèmes dans un plus bac de dimensions plus réduites ou peut être avec moins avec un mouvement de brassage de l’eau.

Description

Crenicichla iguassuensis se distingue des autres espèces par la combinaison suivante de caractéristiques principales:

  • la présence de rayures suborbitales bien marquées,
  • les flancs avec 4-6 points en dessous de la ligne latérale supérieure,
  • l’extrémité arrière se prolonge au-dessus de corps de pédoncule caudal parsemé de nombreuses taches irrégulières et absence de rayures verticales sur les flancs.

C’est une espèce de taille moyenne à grande qui peut atteindre la longueur standard de 25 cm.

Le corps est allongé et sa hauteur correspond à 4 à 5 fois dans la longueur standard.

Le nez est court.

Dans certains cas, la mâchoire inférieure peut dépasser légèrement la mâchoire supérieure.

La ligne latérale est divisée à proximité du flanc de Mita. La nageoire dorsale  a de 21 à 22 rayons épineux et de 9 à 12 rayons mous et sa partie molle pourrait se terminer en un point. La nageoire anale a 3 rayons épineux et 8 à 9 rayons mous.

Les nageoires pectorales sont arrondies et les pelviennes sont pointues. La nageoire caudale est arrondie.

La couleur d’arrière-plan est grise.

Les écailles de la ligne latérale sont plus claires que les autres. La tête a une bande pré orbitale de couleur grise foncée entre l’œil et le nez et une bande suborbitale entre l’œil et le pré opercule. Cette ligne suborbitale est de couleur noire.

Les flancs ont 4 à 6 points en dessous de la ligne latérale supérieure, le plus postérieur s’étendant sur le pédoncule caudal. Le corps est parsemé de nombreuses taches irrégulières. Il n’a pas de rayures verticales sur les flancs.

Le corps est parsemé de nombreuses taches irrégulières. Il n’y a pas de rayures verticales sur les flancs du poisson. Les nageoires dorsale, anale et caudale sont couvertes de nombreuses taches sombres.

La nageoire caudale a une tache sombre, bien séparée de la base de la nageoire caudale, entourée d’un anneau de couleur claire.

G: Male                                                                                                 H: Femelle

La femelle est plus petite, plus claire que le mâle. Résistant avec des poissons de taille proche. L’agressivité intraspécifique n’est notée que pendant la période de frai.

Comme pour les autres Crenicichla, la croissance des alevins est rapide. La durée de de vie est estimée entre 2-2,5 ans.

 

Eau

Température située entre 22-26 °

dH : 6-10 °,

Le pH de l’eau sur le site de prélèvement est d’environ 7.

 

Élevage

La maturité sexuelle a lieu avant l’année. Ils apparaissent dans un aquarium commun. En tant que substrat, des abris sont utilisés dans l’aquarium. Les parents prennent soin de leur progéniture.

Les créneaux diffèrent dans le corps allongé du brochet et la bouche profondément coupée. Jusqu’à récemment, de nombreuses espèces de ces poissons nous ont été importées, mais pour la  plupart des aquariophiles, elles semblent trop grandes ou «inappropriées» même pour les grands aquariums.

Les poissons de ce genre préfèrent exister dans les grottes, les grottes et les abris, où ils se reproduisent. Il est préférable d’avoir beaucoup de goulots d’étranglement longs créés en utilisant des tuyaux en PVC.

Ces poissons atteignent une longueur de 25 cm à l’âge adulte, ce sont des poissons prédateurs. Le bac qui accueillera ces poissons devra disposer d’une filtration puissante et d’une aération auxiliaire qui l’est tout autant. Des remplacements hebdomadaires de l’eau, jusqu’à 20-25%, devront être effectués.

Pour commencer avec de  jeunes spécimen, l’aquarium pourra avoir une taille minimale de 100 litres à condition d’être équipé d’une variété suffisante d’abris. Comme pour les autres espèces de Crenicichla, les mâles sont souvent assez agressifs entre eux et se battent parfois farouchement.

Les autres cohabitants de l’aquarium, pendant le frai, sont expulsés du site de manière assez vive. Pour ces cichlidés, il faut impérativement aménager des abris appropriés, dans lesquels les poissons pourront aller se réfugier en pénétrant  seulement à travers une entrée étroite.

A l’instar des autres Crenicichla, il  est souvent très difficile de créer un couple harmonieux, qui se reproduira et sera durable à cause de l’agressivité du mâle.

Crenicichla iguassuensis aime les fonds sableux et rocheux, il vit de préférence dans les zones d’environ 80 cm de profondeur.

 

 

OK_historia-natural-2015-2-art-01 - copie

 

Crenicichla iguassuensis

Les nouveaux Crenicichla d’Argentine

Les nouveaux cichlidés d’Argentine….

Le genre Crenicichla est actuellement reconnu comme étant le genre de cichlidés le plus riche en espèces en Amérique du Sud, en comptant au moins 85 espèces valides.

Au Brésil, ces poissons sont populairement connus comme « coccinelles », « jacundâs » et « poisson-savon » et distribués à travers l’est presque tous les bassins hydrographiques des Andes, des bassins côtiers du Venezuela et de la Guyane à la rivière Argent en Argentine. On les trouve dans la plupart des rivières de l’Amérique du Sud.

Ainsi, ce n’est pas moins de quatorze nouveaux Crenicichla, découverts plus ou moins récemment et non décrits qui ont été récemment considérés comme pouvant être des espèces valables. Dans ce contexte, un travail de spécialistes a été initié avec pour objectif d’améliorer la connaissance de la diversité de ce genre et définir des caractères appropriés pour distinguer et décrire les espèces, dans le but de résoudre les problèmes taxonomiques qui se posent.

Au final après recherches et études, ce sont treize espèces qui sont reconnues comme valides:

  • Crenicichla britskii

  • Crenicichla haroldoi

  • Crenicichla hu

  • Crenicichla iguassuensis

  • Crenicichla jaguarensis

  • Crenicichla jupiaensis

  • Crenicichla lepidota

  • Crenicichla mandelburgeri

  • Crenicichla semifasciata

  • Crenicichla tesay

  • Crenicichla vittata

  • Crenicichla yaha

  • Crenicichla ypo

Une variation intra-spécifique liée aux lèvres hypertrophiées a été trouvée chez trois espèces de rio Iguaçu:

  • Crenicicha iguassuensis
  • Crenicicha tesay
  • Crenicichla sp. « IGUAÇU »

 

 

A suivre : Le biotope d’origine – La rivière Iguazu

Groupe Crenicichla scottii – Crenicichla prenda

Crenicichla prenda – Lucena & Kullander, 1992.

AVERTISSEMENT : On trouve très peu d’informations sur ce poisson découvert récemment et finalement peu importé et surtout peu répandu dans le monde de l’aquariophilie.

Description

Ces Crenicichla diffèrent par la forme de leur qui est plus allongées que les autres « brochets » et sa bouche qui est profondément découpée.

Continuer la lecture

Crenicichla Ypo

Crenicichla ypo Casciotta, Almirón, Piálek, Gómez & Oldrich Rícan, 2010 

Crenicichla ypo a été décrite pour la science en 2010 , par les ichtyologistes Jorge Casciotta , Adriana Almirón , Lubomír Piálek , Sergio Gómez etOldrich Rícan . 2

Il a été capturé en février 1986 par Sergio Gómez et d’autres.

Description

Ce poisson, un Cichlidé d’Argentine, hérite d’un nom d’espèce d’après le mot « Mbya guarani ypo » qui signifie littéralement « habitant de l’eau ». Crenicichla ypo a été décrite en octobre 2010 et les différences notables avec d’autres espèces des poissons du genre sont la présence de 6-8 taches irrégulières le long de la ligne latérale supérieure, l’absence de taches sombres dispersés sur les flancs, le faible nombre (47-55) d’écailles E1, et une mâchoire inférieure légèrement en saillie.

Continuer la lecture

Crenicichla groupe Acutirostris – Crenicichla tigrina

Image

Crenicichla tigrina, Ploeg & Jégu & Ferreira, 1991

Distribution

Rapides de Rio Trombetas, Para, Brésil.

Type Localité: Trombetas, à l’embouchure de Rio Igarapé Caxipacore, Pará, Brésil.

Cette espèce n’est connue seulement du Rio Trombetas en Amazonie brésilienne.

  Continuer la lecture

Crenicichla Groupe lugubris – Crenicichla sedentaria

Crenicichla sedentaria – Kullander, 1986

Poissons d’eau douce benthopélagiques tropicaux (Froese et Pauly 2013). Lors d’un échantillonnage effectué en juillet 2005, Palacios et al. (2008) ont trouvé cette espèce dans les habitats ravinés du bassin de la rivière Bajo Pachitea.

  Continuer la lecture

Groupe Crenicichla lugubris – Crenicichla lenticulata

Crenicichla lenticulata – Heckel, 1840

Les Crenicichla lenticulata sont à la fois l’un des membres les plus attrayants du genre Crenicichla, et aussi généralement l’un des plus agressifs. Ils font partie du groupe Lugubris, et sont les plus grands membres du genre Crenicichla.

Continuer la lecture

Groupe Crenicichla scottii – Crenicichla gaucho

Crenicichla gaucho – Lucena and Kullander, 1992

On trouve peu d’informations sur ce poisson découvert récemment et finalement peu importé dans le monde de l’aquariophilie. A la différence de beaucoup de membres de son espèce qui réclament des conditions de maintien spécifiques en raison du comportement assez difficile des Crenicichlas, Crenicichla gaucho semble plus facile   « d’accès » pour l’aquariophile qui veut se faire plaisir avec ces poissons magnifiques.

Continuer la lecture

Groupe Crenicichla reticulata – Crenicichla stocki

Crenicichla stocki – Ploeg, 1991

Crenicichla stocki male

Description

Ces Crenicichla sont remarquables par leur corps allongé typique et leur bouche profondément découpée. Jusqu’à récemment, de nombreuses espèces de ces poissons nous ont été importées, mais pour la plupart des aquariophiles, elles semblent trop grandes ou «inappropriées» même pour les grands aquariums. Ces éléments mettent déjà en évidence que la maintenance de cette espèce n’est pas chose aisée et à la portée de tout aquariophile : Crenicichla stocki s’impose  comme un poisson pour passionné et spécialiste. Continuer la lecture