Les nouveaux Crenicichla d’Argentine

Les nouveaux cichlidés d’Argentine….

Le genre Crenicichla est actuellement reconnu comme étant le genre de cichlidés le plus riche en espèces en Amérique du Sud, en comptant au moins 85 espèces valides.

Au Brésil, ces poissons sont populairement connus comme « coccinelles », « jacundâs » et « poisson-savon » et distribués à travers l’est presque tous les bassins hydrographiques des Andes, des bassins côtiers du Venezuela et de la Guyane à la rivière Argent en Argentine. On les trouve dans la plupart des rivières de l’Amérique du Sud.

Ainsi, ce n’est pas moins de quatorze nouveaux Crenicichla, découverts plus ou moins récemment et non décrits qui ont été récemment considérés comme pouvant être des espèces valables. Dans ce contexte, un travail de spécialistes a été initié avec pour objectif d’améliorer la connaissance de la diversité de ce genre et définir des caractères appropriés pour distinguer et décrire les espèces, dans le but de résoudre les problèmes taxonomiques qui se posent.

Au final après recherches et études, ce sont treize espèces qui sont reconnues comme valides:

  • Crenicichla britskii

  • Crenicichla haroldoi

  • Crenicichla hu

  • Crenicichla iguassuensis

  • Crenicichla jaguarensis

  • Crenicichla jupiaensis

  • Crenicichla lepidota

  • Crenicichla mandelburgeri

  • Crenicichla semifasciata

  • Crenicichla tesay

  • Crenicichla vittata

  • Crenicichla yaha

  • Crenicichla ypo

Une variation intra-spécifique liée aux lèvres hypertrophiées a été trouvée chez trois espèces de rio Iguaçu:

  • Crenicicha iguassuensis
  • Crenicicha tesay
  • Crenicichla sp. « IGUAÇU »

 

 

A suivre : Le biotope d’origine – La rivière Iguazu

…..des Crenicichla dont les fiches sont publiées !

Les Groupes de Crenicichla

La grande famille des Cichlidés est composé d’au moins 1300 espèces (Wiley & Johnson, 2010). C’est aussi l’une des plus riches familles de poissons parmi celles  jamais catalogués (Kullander, 1998). Au Brésil, la richesse et la diversité de sa faune de poissons se distinguent par la présence de plus de 2 500 espèces valides.

Au sein des « Cichlidae » se trouverait l’un des genres les plus spécifiques : les  Crenicichla.

Les Groupes de Crenicichla

Ce genre compte plus de 90 espèces valides distribuées dans les bassins de l’Amazone, du Sud-Est et le Sud du Brésil. Ces poissons sont facilement reconnus par leur forme allongée avec des écailles relativement petites, une grande bouche et une mâchoire inférieure prognathique. Leur distribution sur le continent sud-américain est expansive, et ils peuvent être trouvés dans la plupart des régions tropicales pan-andines et subtropicales (Lucena et Kullander 1992).

Les Groupes de Crenicichla

Crenicichla se particularise aussi de toutes les espèces par la nature des soins parentaux que ses membres dispensent, qui vont au-delà du stade de l’œuf…

Il n’est donc pas toujours facile de s’y retrouver quand on parle de Crenicichla…et, dans ce cas précis, un petit rappel s’impose !Les poissons du genre Crenicichla se caractérisent par :
Un corps très allongé
Un grand nombre de vertèbres: au moins 32
Un grand nombre d’écailles de petite taille allant de 33 à 130
Un grand nombre de rayons dans la nageoire dorsale: 20-24 rayons durs, 15 rayons mous

l’identification spécifique précise est souvent difficile à établir, les espèces de ce genre peuvent être aisément classées dans différents groupes en fonction de leur morphologie. Ce qu’il faut aussi savoir absolument sur les Crenicichlas c’est que les espèces du genre Crenicichla ont été classées par Kullander en 8 groupes  :

  • Crenicichla acutirostris,
  • Crenicichla lacustris,
  • Crenicichla lugubris,
  • Crenicichla missioneira,
  • Crenicichla reticulata,
  • Crenicichla saxatilis,
  • Crenicichla scottii
  • Crenicichla wallacii.

Particularité : Il faut noter que l’espèce type du genre, C. macrophthalma, du fait de ses caractérisitiques « atypiques », n’appartient à aucun de ces groupes et constitue donc à elle toute seule un « groupe monospécifique » .

Crenicichla macrophthalma souffre d’une réputation d’agressivité, partiellement injustifiée. S’il est vrai que l’agressivité intraspécifique est grande au moment de la maturité sexuelle, les relations interspécifiques sont souvent acceptables, avec des poissons dépassant la moitié de la taille du Crenicichla. Cette particularité comportementale s’applique à presque tous les Crenicichla.

Le groupe « Crenicichla acutirostris »

Les Crenicichla de ce groupe sont très proches du groupe lugubris bien que plus minces. Ce sont des poissons de grande taille possédant un nombre plus faible d’écailles (moins de 110) que dans le précédent groupe et une tête pointue et
comprimée dans le sens dorso-ventral. Les Juvéniles possèdent sur leur tête des pointillés faits de de points noirs (sans pour autant arborer le patron de lignes et taches propre au « groupe lugubris »). Les espèces de ce groupe sont des poissons
absolument magnifiques mais réservés aux très grands aquariums et donc relativement peu présents en aquariophilie.
9 espèces parmi lesquelles :

  • C. acutirostris
  • C. multispinosa
  • C. percna
  • C. phaiospilus
  • C. ternetzi
  • C. tigrina

Le groupe « Crenicichla lacustris »

Ce sont les Crenicichla endémiques du Sud Est du Brésil, mâles et femelles  qui se distinguent généralement avec une rayure diagonale sous l’œil.
13 espèces parmi lesquelles :

  • C. celidochilus
  • C. haroldoi
  • C. iguassensis
  • C. jaguarensi
  • C. jupiaensis
  • C. lacustris
  • C. mucuryna
  • C. niederleinii
  • C. punctata
  • C. vittata

Le groupe « Crenicichla lugubris »

Une quinzaine d’espèces de grande taille, atteignant pratiquement cinquante centimètres pour certaines espèces, et possédant un grand nombre d’écailles de petite taille (plus de 110) le long de la ligne latérale supérieure. Elles ont toutes la tête arrondie. Les juvéniles de ce groupe ont une coloration faite de points et de lignes noires sur la tête, qu’ils perdent à la maturité sexuelle. Cet ensemble regroupe les Crenicichla les plus imposants par la taille !
Ils se distinguent grâce à de très petites écailles. Les Juvéniles sont remarquables grâce à leur coloration typique faite de points et rayures sur la tête, cette coloration disparaissant à l’age adulte.
16 espèces parmi lesquelles :

  • C. cinctajohanna
  • C. lenticulata
  • C. lugubris
  • C. marmorata
  • C. rosemariae
  • C. strigata
  • C. sp. Xingu I
  • C. sp. Xingu II
  • C. sp. Xingu III

Le groupe « Crenicichla missioneira »

Ces Crenicichla sont endémiques du Rio Uruguai !
Ils portent une marque suborbitale, quelques points, un corps tacheté et souvent une  tache post-temporale…

On distingue 7 espèces parmi lesquelles :

  • C. igara
  • C. jurubi
  • C. missioneira
  • C. tendybaguassu

Le groupe « Crenicichla reticulata »

Autrefois nommé genre Batrachops, ce groupe de crenicichla rassemble une douzaine
d’espèces à grosse tête atteignant une vingtaine de centimètres. Certains membres de ce groupe sont réophiles et possèdent une vessie natatoire atrophiée. Pendant l’élevage, les femelles changent de robe avec avec barre orange à rouge sur les flancs et rayons de la dorsale.
Chez les espèces réophiles, la barre rouge est restreinte à la moitiée supérieure des rayons mous.
On rassemble 13 espèces parmi lesquelles :

  • C. cametana
  • C. cyanonotus
  • C. cyclostoma
  • C. geayi
  • C. jegui
  • C. reticulata
  • C. sedentaria
  • C. semifasciata
  • C. stocki
  • C. sp. « belly crawler »

Le groupe « Crenicichla saxatilis »

Ces Crenicichlas se remarque par leur tache humérale, avec ou sans anneau et en outre des points blancs à dorés le long du corps pour les mâles et  parfois les  femelles aussi. Ce groupe rassemble une quarantaine d’espèces qui ne dépassent pas vingt cinq centimètres pour les mâles, et qui arborent une tache noire en région humérale, sur ou au-dessus de la ligne latérale. Les poissons de ce groupe sont surnommés « Brochets à paillettes » par les cichlidophiles anglophones, à cause des nombreux points blancs brillants qui parsèment la robe des mâles de nombreuses espèces. Ce sont des poissons très intéressants et souvent assez faciles à faire reproduire
Ce groupe est certainement le plus grand avec 41 espèces parmi lesquelles :

  • C. albopunctata
  • C. alta
  • C. anthurus
  • C. frenata
  • C. labrina
  • C. lepidota
  • C. lucius
  • C. menezesi
  • C. pellegrini
  • C. proteus
  • C. pydanielae
  • C. santos
  • C. saxatilis
  • C. semicincta
  • C. sveni
  • C. vaillanti

Le groupe « Crenicichla scotti »

Ils portent généralement une rayure suborbitale et les femelles ont une tache dans la nageoire dorsale et des lignes horizontales sur les flancs.
3 espèces sont remarquables au sein de ce groupe :

  • C. scotti
  • C. gaucho
  • C. prenda

Le groupe « Crenicichla wallaci »

Ce sont essentiellement des Crenicichla nains qui ne dépassent pas les 10-12 cm. Les femelles de la plupart des espèces possèdent des taches noires cerclées dans la dorsale. Ce sont les espèces de Crenicichla les mieux adaptées à la vie en
aquarium, mais leur reproduction reste délicate.
On compte 11 espèces parmi lesquelles :

  • C. compressiceps
  • C. heckeli
  • C. notophthalmus
  • C. regani
  • C. urosema
  • C. virgatula
  • C. wallaci
  • C. sp. « Orenoque nain »

La grande famille des Crenicichla – Les généralités

Crenicichla est un genre de cichlidés originaire d’Amérique du Sud communément appelés cichlidés de brochet. On les trouve dans la plupart des habitats d’eau douce tropicaux et subtropicaux entre les Andes et l’Atlantique.

 Résultat de recherche d'images pour

La description

Les membres de Crenicichla sont généralement facilement reconnaissables au premier coup d’œil: ils sont plus allongés que la plupart des autres cichlidés, et la mâchoire prognathe est, en leur donnant un air rapace. Comme beaucoup d’autres poissons prédateurs, un « cichlidé brochet » a une bouche large et un corps allongé. La taille des différentes espèces diffère considérablement. Certains atteignent la faible taille de 7 cm, tandis qu’un groupe de grande Crenicichla pousse à plus de 30 cm.

Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour

 Mais vous pouvez reconnaître de nombreux aspects plus différents : la couleur du corps, les habitudes de vie… Certains se trouvent dans les cours d’eau dans un faible, calme, d’autres préfèrent les eaux libres avec un fort courant. Même les caractéristiques chimiques ne doivent pas être sous-estimées, surtout si vous avez l’intention de les conserver dans l’aquarium. Les plus petites espèces de Crenicichla (notamment les membres du groupe des espèces de C. wallacii) ne dépassent pas 6-14 cm, et sont qualifiés techniquement de « cichlidés nains ». Ils sont bien adaptés pour la conservation en aquarium – bien que leur agressivité et les habitudes voraces devraient permettre aux gardiens potentiels de se méfier.

Les plus grands cichlidés de brochet peuvent atteindre environ 50 cm de long. La plupart des Crenicichla mesurent dans la gamme de 15-30 cm.

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre Perciformes
Sous-ordre Labroidei
Famille Cichlidae
Sous-famille Cichlinae
Tribu Crenicichlini

Genre : Crenicichla – Heckel1840

Le genre Crenicichla contient plus de 120 espèces dont beaucoup ne sont pas encore décrites et certaines sont extremement proches. Il a donc été divisé en groupes et complexes d’espèces afin de regouper les espèces en fonction de leur ressemblance et/ou de leur origine géographique.

  

Distribution et écologie

Le genre Crenicichla est originaire d’eau douce dans les régions tropicales et subtropicales de l’Amérique du Sud à l’est des Andes, allant de Trinidad et du Bouclier de la Guyane (y compris Orinoco), à travers les bassins de l’Amazonie et du Río de la Plata, au sud jusqu’à Río Negro en Argentine. Bien que généralisé en tant que groupe, les espèces individuelles sont souvent limitées à une seule rivière ou à un bassin hydrographique. Ils se retrouvent dans un large éventail d’habitats, y compris les rivières, les ruisseaux, les bassins et les lacs; Certaines espèces sont rhéophiles.

 

  

Le comportement

La grande majorité des cichlidés de brochet sont prédateurs et se nourrissent de poissons, d’insectes et d’autres petits animaux. Ils se situent habituellement là où ils peuvent rester inaperçus par la proie, comme près d’une tige d’arbre enfoncée ou derrière une roche. Ce comportement, ainsi que la forme adaptée de manière correspondante, qui ressemble à que les piques non apparentés (Esocidae) de l’Holarctique, donnent aux cichlidés du brochet leur nom commun. Une exception est C. tapii, qui est semblable en apparence générale à d’autres cichlidés de brochet, mais inhabituel pour être grégaire et se nourrir de periphyton.

L’aquarium à Crenicichla

L’aquarium, minimum 1 mètre par couple, vous pouvez organiser le meilleur dans la nature, de sable, beaucoup de bois flotté et des cavités, encore embelli avec éventuellement des feuilles de hêtre et de rochers et quelques plantes.

La mise en condition pour la reproduction

C’est la chose la plus difficile à obtenir dans cette espèce.

Assurez-vous que votre aquarium est suffisament grand et dispose d’assez nombreux abris et des cavités.

Vous pouvez installer une plaque de séparation dans un bac de quarantaine pour que les animaux s’habituent progressivement les uns aux autres. Il est cependant préférable d’obtenir un couple et d’acheter six jeunes animaux 3 mâles et 3 femelles.

 

L’eau

En général, la plupart des eaux douces Amérique du Sud sont légèrement acide avec une faible conductivité, mais ces conditions ne sont pas indispensables pour le maintien de toutes les espèces. Comme d’autres cichlidés du Nouveau Monde, tous les Crenicichla tolèrent facilement un Ph de 7,5 ou plus, mais chez certaines espèces un pH de 6 ou moins, il est essentiel pour la reproduction en captivité.

Les valeurs de l’eau au cours de l’élevage: PH 4,8 à 5, KH = 0, la conductivité de l’eau ne dépasse pas 15 à 40 micro-siemens.

La reproduction

Le frai

Il commence par unes espèce de danse du male pour sa partenaire et le couple se pare de ses atouts nuptiaux :

  • Femelle : tête noire et la queue, partie du ventre blanc, nageoire dorsale rouge-orange, et les beaux yeux de la nageoire dorsale,
  • Mâle : dorsale orange, rayures demi-largeur sur tout le corps). Ensemble, ils choisissent alors une cavité …

La ponte

Les œufs, environ 1 mm, rose de couleur rouge, sont déposées séparément wapitis au plafond, pas ensemble! Ceci est un instinct naturel intégré pour éviter schimmeling totale. Les œufs accrocheront environ 3 mm à part (environ 100 à 150 pièces) … Le soin de couvée est bi-parentalement. Ils vont donc aller à tour de rôle dans la grotte. la défense frite est assez intense …

En ce qui concerne la maturation des œufs et de la reproduction, il existe des différences importantes entre les différentes espèces. Surtout pour les plus grandes espèces, il est nécessaire de conserver un couple bien adapté, et faire preuve de beaucoup de patience, en meme temps possèder de bacs très grande capacité avec de l’eau d’excellente qualité, c’est à dire légèrement acide et avec des concentrations très faibles teneurs en nitrates.

L’éclosion

Les œufs éclosent au bout de trois jours … la natation jeune brochet débute environ après 7 jours. Ils ne ressemblent pas à leurs parents, ils ont aussi un petit corps trapu.

Ainsi, ils n’ont pas encore le physique allongé de leurs parents, ils portent longue bande longitudinale noire. A l’âge de six semaines, la différence de sexe peut être vu, on peut déjà à ce moment-là envisager de séparer, chez les males, les plus grands de plus petits.

 

Nourriture

Le Crenicichla est capable d’avaler des proies relativement importantes : des petits poissons dont la longueur peut atteindre jusqu’à un quart de sa longueur. Cependant, le nombre d’espèces dont le menu se compose exclusivement de poissons est assez faible. La plupart des Crenicichla se nourrit aussi d’escargots, crustacés et larves d’insectes aquatiques. Certaines espèces, en particulier les plus petits, sont spécialisées dans ces petits invertébrés.

   

Si l’alimentation préférentielle est le vivant, cette espèce apprécie quand même les aliments surgelés, les flocons et granulés qu’ils touchent à peine au début quand on leur présente Il faut toujours prévoir une période d’adaptation et penser à leur fournir des vitamines !!!