Les Groupes de Crenicichla

La grande famille des Cichlidés est composé d’au moins 1300 espèces (Wiley & Johnson, 2010). C’est aussi l’une des plus riches familles de poissons parmi celles  jamais catalogués (Kullander, 1998). Au Brésil, la richesse et la diversité de sa faune de poissons se distinguent par la présence de plus de 2 500 espèces valides.

Au sein des “Cichlidae” se trouverait l’un des genres les plus spécifiques : les  Crenicichla.

Les Groupes de Crenicichla

Ce genre compte plus de 90 espèces valides distribuées dans les bassins de l’Amazone, du Sud-Est et le Sud du Brésil. Ces poissons sont facilement reconnus par leur forme allongée avec des écailles relativement petites, une grande bouche et une mâchoire inférieure prognathique. Leur distribution sur le continent sud-américain est expansive, et ils peuvent être trouvés dans la plupart des régions tropicales pan-andines et subtropicales (Lucena et Kullander 1992).

Les Groupes de Crenicichla

Crenicichla se particularise aussi de toutes les espèces par la nature des soins parentaux que ses membres dispensent, qui vont au-delà du stade de l’œuf…

Il n’est donc pas toujours facile de s’y retrouver quand on parle de Crenicichla…et, dans ce cas précis, un petit rappel s’impose !Les poissons du genre Crenicichla se caractérisent par :
Un corps très allongé
Un grand nombre de vertèbres: au moins 32
Un grand nombre d’écailles de petite taille allant de 33 à 130
Un grand nombre de rayons dans la nageoire dorsale: 20-24 rayons durs, 15 rayons mous

l’identification spécifique précise est souvent difficile à établir, les espèces de ce genre peuvent être aisément classées dans différents groupes en fonction de leur morphologie. Ce qu’il faut aussi savoir absolument sur les Crenicichlas c’est que les espèces du genre Crenicichla ont été classées par Kullander en 8 groupes  :

  • Crenicichla acutirostris,
  • Crenicichla lacustris,
  • Crenicichla lugubris,
  • Crenicichla missioneira,
  • Crenicichla reticulata,
  • Crenicichla saxatilis,
  • Crenicichla scottii
  • Crenicichla wallacii.

Particularité : Il faut noter que l’espèce type du genre, C. macrophthalma, du fait de ses caractérisitiques “atypiques”, n’appartient à aucun de ces groupes et constitue donc à elle toute seule un “groupe monospécifique” .

Crenicichla macrophthalma souffre d’une réputation d’agressivité, partiellement injustifiée. S’il est vrai que l’agressivité intraspécifique est grande au moment de la maturité sexuelle, les relations interspécifiques sont souvent acceptables, avec des poissons dépassant la moitié de la taille du Crenicichla. Cette particularité comportementale s’applique à presque tous les Crenicichla.

Le groupe “Crenicichla acutirostris”

Les Crenicichla de ce groupe sont très proches du groupe lugubris bien que plus minces. Ce sont des poissons de grande taille possédant un nombre plus faible d’écailles (moins de 110) que dans le précédent groupe et une tête pointue et
comprimée dans le sens dorso-ventral. Les Juvéniles possèdent sur leur tête des pointillés faits de de points noirs (sans pour autant arborer le patron de lignes et taches propre au “groupe lugubris”). Les espèces de ce groupe sont des poissons
absolument magnifiques mais réservés aux très grands aquariums et donc relativement peu présents en aquariophilie.
9 espèces parmi lesquelles :

  • C. acutirostris
  • C. multispinosa
  • C. percna
  • C. phaiospilus
  • C. ternetzi
  • C. tigrina

Le groupe “Crenicichla lacustris”

Ce sont les Crenicichla endémiques du Sud Est du Brésil, mâles et femelles  qui se distinguent généralement avec une rayure diagonale sous l’œil.
13 espèces parmi lesquelles :

  • C. celidochilus
  • C. haroldoi
  • C. iguassensis
  • C. jaguarensi
  • C. jupiaensis
  • C. lacustris
  • C. mucuryna
  • C. niederleinii
  • C. punctata
  • C. vittata

Le groupe “Crenicichla lugubris”

Une quinzaine d’espèces de grande taille, atteignant pratiquement cinquante centimètres pour certaines espèces, et possédant un grand nombre d’écailles de petite taille (plus de 110) le long de la ligne latérale supérieure. Elles ont toutes la tête arrondie. Les juvéniles de ce groupe ont une coloration faite de points et de lignes noires sur la tête, qu’ils perdent à la maturité sexuelle. Cet ensemble regroupe les Crenicichla les plus imposants par la taille !
Ils se distinguent grâce à de très petites écailles. Les Juvéniles sont remarquables grâce à leur coloration typique faite de points et rayures sur la tête, cette coloration disparaissant à l’age adulte.
16 espèces parmi lesquelles :

  • C. cinctajohanna
  • C. lenticulata
  • C. lugubris
  • C. marmorata
  • C. rosemariae
  • C. strigata
  • C. sp. Xingu I
  • C. sp. Xingu II
  • C. sp. Xingu III

Le groupe “Crenicichla missioneira”

Ces Crenicichla sont endémiques du Rio Uruguai !
Ils portent une marque suborbitale, quelques points, un corps tacheté et souvent une  tache post-temporale…

On distingue 7 espèces parmi lesquelles :

  • C. igara
  • C. jurubi
  • C. missioneira
  • C. tendybaguassu

Le groupe “Crenicichla reticulata”

Autrefois nommé genre Batrachops, ce groupe de crenicichla rassemble une douzaine
d’espèces à grosse tête atteignant une vingtaine de centimètres. Certains membres de ce groupe sont réophiles et possèdent une vessie natatoire atrophiée. Pendant l’élevage, les femelles changent de robe avec avec barre orange à rouge sur les flancs et rayons de la dorsale.
Chez les espèces réophiles, la barre rouge est restreinte à la moitiée supérieure des rayons mous.
On rassemble 13 espèces parmi lesquelles :

  • C. cametana
  • C. cyanonotus
  • C. cyclostoma
  • C. geayi
  • C. jegui
  • C. reticulata
  • C. sedentaria
  • C. semifasciata
  • C. stocki
  • C. sp. “belly crawler”

Le groupe “Crenicichla saxatilis”

Ces Crenicichlas se remarque par leur tache humérale, avec ou sans anneau et en outre des points blancs à dorés le long du corps pour les mâles et  parfois les  femelles aussi. Ce groupe rassemble une quarantaine d’espèces qui ne dépassent pas vingt cinq centimètres pour les mâles, et qui arborent une tache noire en région humérale, sur ou au-dessus de la ligne latérale. Les poissons de ce groupe sont surnommés « Brochets à paillettes » par les cichlidophiles anglophones, à cause des nombreux points blancs brillants qui parsèment la robe des mâles de nombreuses espèces. Ce sont des poissons très intéressants et souvent assez faciles à faire reproduire
Ce groupe est certainement le plus grand avec 41 espèces parmi lesquelles :

  • C. albopunctata
  • C. alta
  • C. anthurus
  • C. frenata
  • C. labrina
  • C. lepidota
  • C. lucius
  • C. menezesi
  • C. pellegrini
  • C. proteus
  • C. pydanielae
  • C. santos
  • C. saxatilis
  • C. semicincta
  • C. sveni
  • C. vaillanti

Le groupe “Crenicichla scotti”

Ils portent généralement une rayure suborbitale et les femelles ont une tache dans la nageoire dorsale et des lignes horizontales sur les flancs.
3 espèces sont remarquables au sein de ce groupe :

  • C. scotti
  • C. gaucho
  • C. prenda

Le groupe “Crenicichla wallaci”

Ce sont essentiellement des Crenicichla nains qui ne dépassent pas les 10-12 cm. Les femelles de la plupart des espèces possèdent des taches noires cerclées dans la dorsale. Ce sont les espèces de Crenicichla les mieux adaptées à la vie en
aquarium, mais leur reproduction reste délicate.
On compte 11 espèces parmi lesquelles :

  • C. compressiceps
  • C. heckeli
  • C. notophthalmus
  • C. regani
  • C. urosema
  • C. virgatula
  • C. wallaci
  • C. sp. “Orenoque nain”

Laisser un commentaire