Un bac hors normes de 7500 litres en POLYFONT au Havre

2 août 2016 : L’information arrive sur le forum…

Je souhaite changer l’aquarium de ma salle. J’ai aujourd’hui un bac de 2500 l (3m x 1,2m x 0,7m). Je souhaite le remplacer par un bac en Polyfont de 4,45/1,70/1,1 avec une hauteur d’eau d’1m.

J’ai consulté un fournisseur de Polyfont qui me conseil de prendre une épaisseur de 40 mm, j’étais plutôt parti pour du 20 ou 24 avec un ceinturage et 5 renforts.

Qu’en pensez-vous ?

Par ailleurs une fois les détails techniques réglés et la livraison assurée j’organiserai une journée bricolage au Havre.

Pour l’instant la date retenue est le week-end du 13 mars, j’ai déjà Richard comme volontaire !

Photo du bac de 2500 litres, en verre collé quelques temps après sa mise en service

bac de 2500 litres…Photos de DATRI

Après moult tergiversations sur l’épaisseur du POLYFONT, les premières cotes retenues pour le projet et proposées par Philippe BEAUCOUSIN sont les suivantes :

  • Bac de 7500litres

En 40 mm

  • Premier fond = 4370×1620
  • Les 2 côtés = 1620x 1100
  • Les plaques de devant et derrière 4450x 1100
  • 1 de 4370x 1620 en 20 mm

Pour du 24 mm

  • premier fond = 4402×1652
  • Les 2 côtés = 1652x 1100
  • Les plaques de devant et derrière 4450x 1100
  • 2 de 4402x 1652 en 20 mm

Pour du 20 mm

  • premier fond = 4410* 1660
  • Les 2 côtés = 1660x 1100
  • Les plaques de devant et derrière 4450 x 1100
  • 2 de 4410x 1660

54561210.jpg

A cela, Richard, l’expert du POLYFONT (plus d’une trentaine de réalisations au compteur et pas la moindre goutte d’eau en fuite !) répond :

  • Bac en 40 mm
  • 1 panneau  de 4450 x 1700 mm
  • 2  panneaux de 4370 x 1100 mm
  • 1 panneau  de de 1700 x 1100 mm
  • 1 panneau  de de 4370 x 1620 mm en 24 mm

Le dernier panneau  serra le cadre monobloc  raidisseurs  entretoises  .je tien quand même  à apporter  quelques  précisions  pour la construction  d’un tel bac

Vu que ce sera  deux panneaux  de 20 mm, il faudra visser à 10 mm et à 30 mm du bord. Tous les côtés  devront impérativement  reposer  sur le fond. Un bac en polyfont  est assemblé avec de la vis de 4 mm voir 4,2 mm au maximum. La difficulté semble être de trouver des vis de 4 mm et d’une longueur  de 80 ou 90 mm

  • Pour un bac en 20 mm : prendre des vis de 4 x 60.
  • Pour un bac de 24 mm : prendre des vis de 4 x 70. La solution serrait de fraiser le fond sur 10 mm de façon  à pouvoir prendre des vis de 4 x 70.

Le choix se porte donc sur un Bac en multi-épaisseurs  

  • 1 panneau de 4450 x 1700 mm  en 24 mm
  • 2 panneaux de 4370 x 1100 mm en 40 mm
  • 2 panneaux de 1700 x 1100 mm en 40 mm 
  • 1 panneau de 4370 x 1620 mm en 24 mm

C’est selon notre spécialiste le meilleur  compromis  possible et cela  résout le problème  des vis.

Le choix de la vitre

Pour le cadre de la vitre, Richard préconise l’utilisation d’un cadre raidisseurs accompagnés d’entretoises disposées sur  le haut du bac.

Deux options :

  • Pour un trou de 4170 x 900, il faudrait une vitre de 4140 x 870 mm.
  • Pour un trou de 4170 x 800, il faudrait une vitre de 4140 x 7700 mm .et tu aurais 78 mm de haut pour cacher l’éclairage du bac

Vu que le bac est en polyfont, une vitre en 12 mm est jugée largement suffisante.

….et le support de ce bac « hors normes » de 7500 litres ?

Le support sera réalisé en chevrons de 8 x 8 mm avec des piliers en 8 x 16. Pour plus de facilité de transport entre le lieu de fabrication et son assemblage dans le salon de Philippe et Sylvie, son épouse, il sera constitué de 2 parties ; Donc deux supports de 2225 x 1700 mm.

La charge admissible sur ce support, après calcul par Richard est de 12000 kg, ce qui est estimé largement suffisant et donc ça passe largement !

Pour cette réalisation il faudra utiliser :

  • des chevrons de 50 mm,
  • des chevrons en 8 x 8
  • des chevrons en 20 mm
  • des bastings en 8 x 16
  • et environ 200 vis de 5 ou 6 mm de diamètre pour 120 ou 140 de long. Ces vis à tête embout « tors » pour plus de facilité de vissage

Au final, le résultat donne ceci

 

La commande de fournitures

Au final, les côtes des panneaux  ainsi  que de la vitre  retenus et commandés par Philippe sur l’avis de Richard sont les suivantes :

  • 1 de 4450 x 1700
  • 2 de 1700 x 1100
  • 2 de 4400 x 1100
  • 2 de 4400 x 1650
  • Les trous en 24 mm

Pour la vitre, en prenant en  compte  de l’intégration  des projecteurs dans le bac, une ouverture  de vitre de 4200 x 860 mm voir 880 mm est prévue et donc il faudra poser une vitre de 4360 x 970 mm en 12 mm.

 

Estimation des frais occasionnés

  • Pour le bois : 887,63
  • Pour la vitre : 360 €
  • Pour le bois, chez CASTO …..: 200 €

A tout cela ; il faudra ajouter les frais induits par la réalisation d’une chape de béton, la fabrication de la filtration, de l’éclairage….le budget est relativement conséquent mais montre qu’il est possible de faire un tel bac sans dépenser des fortunes !

Mais avant d’entamer ce projet pharaonique pour un particulier, la question se pose de savoir ce que va devenir l’actuel 2500 litres qui trône dans le salon de Philippe.

 

Le bac de 2500 litre avant son démontage

https://youtu.be/34UittoJKjU

Philippe, contre toutes attentes n’a ni l’intention de le

  • Déplacer
  • Démonter pour le remonter ailleurs ?

Il compte tout simplement le « recycler » en faisant plusieurs bacs de 1000 litres ou vendre le verre au détail…

 

Le démontage

3 heures de travail pour 3 gaillards !

Préparation de la dalle devant accueillir le bac de 7500 litres et mise ç niveau du sol du salon

 

Quel chauffage utiliser pour un tel bac ?

Philippe a bien pris la précaution de ceinturer son bac en bois de plaques de polystyrène et il en même ajouté sous le bac : en termes d’isolation thermique, partant du postulat qu’il est dans une habitation, sachant que 3 cotés sont entourés par des murs (et le polystyrène !) on peut dire qu’il a fait le maximum !
Pour le chauffage, on parle quand même d’un bac d’un volume de 7500 litres d’eau auquel il faut ajouter un certain volume en filtration (mais compensé par le sable et le décor), donc considérons 7500 litres d’eau bien réels.

Avec 7500 litres d’eau bien réels, je crois pouvoir dire que des thermoplongeurs de 300 watts même mis en série (sur une multiprise, en plus !), cela ressemble à de l’amateurisme aggravé.

Quand on a un tel volume, il faut se donner les moyens et il vaut mieux investir sur un chauffage de qualité comme cet exemple proposé par manu59238 :

Option : Chauffage de bassin 1000 W Inox 

Certes, la solution de l’échangeur nid d’abeille comme dans l’hydraulicité d’une piscine suggérée par Morphinux est une bonne idée mais n’abusons pas de la patience de l’épouse de Philippe qui vient déjà de voir condamner sa cheminée et qui n’a peut-être pas envie de se lancer dans les travaux d’un échangeur thermique.

Un investissement de 180 Euros dans un système complet avec thermostat, sécurisé (Possibilité d’installer une sécurité manque d’eau qui stoppe le chauffage en cas de panne de la pompe) et hors de portée des poissons me parait très raisonnable.

 

LA CONSTRUCTION

16-17 décembre 2017 Le jour « J » du montage du bac et de la réalisation du support : Le poids des mots est sans commune mesure avec le choc de ces images qui se passent de commentaires !

L’idée initiale d’avoir un filtre décantation suspendu (au-dessus de l’aquarium) était une idée valable mais compte tenu de l’importance du bac et fatalement de la taille à prévoir du filtre en question, l’opération de nettoyage des masses filtrantes était plus que périlleuse et hasardeuse.

Je voyais mal Philippe grimper sur le dessus de son aquarium pour une petite intervention technique ou, pire encore, un gros nettoyage de masses filtrantes !

Les incursions sur le dessus du 5000 litres que s’offrent Stéphane ou son fidèle plongeur « Oxygène » sont possibles avec un bac dont la structure est en béton mais deviennent périlleuses pour un bac en bac même construit par un Meusien.

Le choix du filtre à décantation sous l’aquarium, dans ces conditions s’impose de lui-même.

Compte tenu de la taille du bac, un gros filtre à décantation ne parait pas très raisonnable non plus. Dans ce cas, plusieurs suggestions d’installer plutôt 2 filtres à décantation ont été faites à Philippe et lui apporteraient de la sécurité en cas de panne/entretien de l’un des 2.

D’autre part, 2 « petits » filtres à décantation sont moins imposants à manipuler qu’un très gros !

Maintenant la question est de savoir quelle taille de filtre prendre : en règle générale on dit 10 à 15% du volume. Deux décantations de 300 litres devraient donc suffire et ainsi Philippe pourra utiliser 2/3 pompes de 5000 litres/h.

Pour la 3ème pompe de 5000 litres/h, personnellement (pifaumage) j’opterai pour une filtration – non permanente – avec une lampe à UV ou un filtre à ozone.

 

et après tout cela….

Un décor, cela se mérite….

 

 

Le remplissage : ultime moment d’interrogation

 

Heureux comme un poisson dans l’eau !

et cela se termine avec un tas de gravats à évacuer et un salon à refaire, car dans l’histoire, la cheminée a du être abattue pour laisser rentrer le bac en bois.

 

Une réflexion au sujet de « Un bac hors normes de 7500 litres en POLYFONT au Havre »

Laisser un commentaire