Les nouveaux Crenicichla d’Argentine

Les nouveaux cichlidés d’Argentine….

Le genre Crenicichla est actuellement reconnu comme étant le genre de cichlidés le plus riche en espèces en Amérique du Sud, en comptant au moins 85 espèces valides.

Au Brésil, ces poissons sont populairement connus comme « coccinelles », « jacundâs » et « poisson-savon » et distribués à travers l’est presque tous les bassins hydrographiques des Andes, des bassins côtiers du Venezuela et de la Guyane à la rivière Argent en Argentine. On les trouve dans la plupart des rivières de l’Amérique du Sud.

Ainsi, ce n’est pas moins de quatorze nouveaux Crenicichla, découverts plus ou moins récemment et non décrits qui ont été récemment considérés comme pouvant être des espèces valables. Dans ce contexte, un travail de spécialistes a été initié avec pour objectif d’améliorer la connaissance de la diversité de ce genre et définir des caractères appropriés pour distinguer et décrire les espèces, dans le but de résoudre les problèmes taxonomiques qui se posent.

Continue reading

…..des Crenicichla dont les fiches sont publiées !

Groups of Crenicichla

The large family of Cichlids is composed of at least 1300 species (Wiley & Johnson, 2010). It is also one of the richest fish families ever cataloged (Kullander 1998). In Brazil, the richness and diversity of its fish fauna are distinguished by the presence of more than 2,500 valid species.

Within the “Cichlidae” would be one of the most specific genera: the Crenicichla.

Groups of Crenicichla

This genus has more than 90 valid species distributed in the basins of the Amazon, Southeast and South of Brazil. These fish are easily
recognized by their elongated shape with relatively small scales, a large mouth and a prognathic lower jaw. Their distribution on the South American continent is expansive, and they can be found in most pan-Andean and subtropical tropical regions (Lucena and Kullander 1992).

Groups of Crenicichla

Crenicichla is also distinctive of all species by the nature of the parental care that its members provide, which go beyond the stage of the egg …

It is therefore not always easy to find one’s way around Crenicichla … and in this case, a little reminder is needed: Crenicichla fish are characterized by:
A very long body
A large number of vertebrae: at least 32
A large number of small scales ranging from 33 to 130
A large number of rays in the dorsal fin: 20-24 hard rays, 15 soft rays

[Branch] – Chordata
[Sub-branching] – Vertebrata
[Super-Class] – Pisces
[Class] – Actinopterygii
[Infra-Class] – Teleostei
[Order] – Perciformes
[Family] – Cichlidae
[Sub-Family] – Cichlinae
[Genus] – Crenicichla

The precise specific identification is often difficult to establish, species of this genus can be easily classified in different groups according to their morphology. What must also be known absolutely about the Crenicichlas is that the species of the genus Crenicichla have been classified by Kullander in 8 groups:

  • Crenicichla acutirostris,
  • Crenicichla lacustris,
  • Crenicichla lugubris,
  • Crenicichla missioneira,
  • Crenicichla reticulata,
  • Crenicichla saxatilis,
  • Crenicichla scottii
  • Crenicichla wallacii.

Particularity: It should be noted that the type species of the genus, C. macrophthalma, because of its “atypical” characteristics, does not belong to any of these groups and therefore constitutes on its own a “monospecific group”.

Crenicichla macrophthalma suffers from a reputation of aggression, partially unjustified. While intraspecific aggression is high at the time of sexual maturity, interspecific interactions are often acceptable, with fish exceeding half the size of Crenicichla. This behavioral peculiarity applies to almost all Crenicichla.

The group “Crenicichla acutirostris”

The Crenicichla of this group are very close to the group lugubris although thinner. These are large fish with a smaller number of scales (less than 110) than in the previous group and a pointed head and
compressed in the dorso-ventral direction. Juveniles have on their heads dots made of black dots (without bearing the pattern of lines and spots specific to “lugubris group”). The species in this group are fish
absolutely beautiful but reserved for very large aquariums and therefore relatively little present in aquariums.
9 species among which:

C. acutirostris
C. multispinosa
C. percna
C. phaiospilus
C. ternetzi
C. tigrina

The group “Crenicichla lacustris”

These are the endemic Crenicichla of South East Brazil, male and female, which are generally distinguished with a diagonal stripe under the eye.
13 species among which:

C. celidochilus
C. haroldoi
C. iguassensis
C. jaguarensi
C. jupiaensis
C. lacustris
C. mucuryna
C. niederleinii
C. punctata
C. vittata

The group “Crenicichla lugubris”

About fifteen large species, reaching almost fifty centimeters for some species, and having a large number of small scales (more than 110) along the upper lateral line. They all have rounded heads. The juveniles of this group have a coloration made of dots and black lines on the head, which they lose at sexual maturity. This set includes the most impressive Crenicichla by size!
They are distinguished by very small scales. The juveniles are remarkable thanks to their typical coloration made of dots and stripes on the head, this color disappearing in adulthood.
16 species including:

C. cinctajohanna
C. lenticulata
C. lugubris
C. marmorata
C. rosemariae
C. strigata
C. sp. Xingu I
C. sp. Xingu II
C. sp. Xingu III

The group “Crenicichla missioneira”

These Crenicichla are endemic to Rio Uruguai!
They carry a suborbital mark, some points, a spotted body and often a post-temporal spot …

There are 7 species including:

C. igara
C. jurubi
C. missioneira
C. tendybaguassu

The group “Crenicichla reticulata”

Formerly named genus Batrachops, this group of crenicichla gathers a dozen
species with big head up to twenty centimeters. Some members of this group are reophile and have an atrophied swim bladder. During breeding, females change dress with orange to red bar on the flanks and rays of the dorsal fin.
In reophilic species, the red bar is restricted to the upper half of the soft rays.
There are 13 species including:

C. cametana
C. cyanonotus
C. cyclostoma
C. geayi
C. jegui
C. reticulata
C. sedentaria
C. semifasciata
C. stocki
C. sp. “belly crawler”

The group “Crenicichla saxatilis”

These Crenicichlas are noticed by their humeral spot, with or without ring and besides white points with gilds along the body for the males and sometimes the females too. This group gathers some forty species that do not exceed twenty five centimeters for males, and which have a black spot in the humeral region, on or above the lateral line. The fish in this group are nicknamed “Glitter Pellets” by anglophone cichlidophiles, because of the many bright white dots that dot the coat of males of many species. They are very interesting fish and often quite easy to reproduce
This group is certainly the largest with 41 species including:

C. albopunctata
C. alta
C. anthurus
C. frenata
C. labrina
C. lepidota
C. lucius
C. menezesi
C. pellegrini
C. proteus
C. pydanielae
C. santos
C. saxatilis
C. semicincta
C. sveni
C. vaillanti

The group “Crenicichla scotti”

They usually have a suborbital streak and the females have a spot in the dorsal fin and horizontal lines on the flanks.
3 species are remarkable within this group:

C. scotti
C. gaucho
C. took

The group “Crenicichla wallaci”

These are mainly Crenicichla dwarfs that do not exceed 10-12 cm. Females of most species have black spots circled in the dorsal fin. These are the Crenicichla species best adapted to life in
aquarium, but their reproduction remains delicate.
There are 11 species including:

C. compressiceps
C. heckeli
C. notophthalmus
C. regani
C. urosema
C. virgatula
C. wallaci
C. sp. “Dwarf Orinoco”

La grande famille des Crenicichla – Les généralités

Crenicichla est un genre de cichlidés originaire d’Amérique du Sud communément appelés cichlidés de brochet. On les trouve dans la plupart des habitats d’eau douce tropicaux et subtropicaux entre les Andes et l’Atlantique.

 

La description

Les Crenicichla sont généralement facilement reconnaissables au premier coup d’œil: ils sont plus allongés que la plupart des autres cichlidés, et la mâchoire prognathe est, en leur donnant un air rapace.

Comme beaucoup d’autres poissons prédateurs, un « cichlidé brochet » a une bouche large et un corps allongé.

La taille des différentes espèces diffère considérablement. Certains atteignent la faible taille de 7 cm, tandis qu’un groupe de grande Crenicichla pousse à plus de 30 cm.

Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour

Mais vous pouvez reconnaître de nombreux aspects plus différents : la couleur du corps, les habitudes de vie…
Certains se trouvent dans les cours d’eau dans un faible, calme, d’autres préfèrent les eaux libres avec un fort courant. Même les caractéristiques chimiques ne doivent pas être sous-estimées, surtout si vous avez l’intention de les conserver dans l’aquarium.
Les plus petites espèces de Crenicichla (notamment les membres du groupe des espèces de Crenicichla wallacii) ne dépassent pas 6-14 cm, et sont qualifiés techniquement de “cichlidés nains”. Ils sont bien adaptés pour la conservation en aquarium – bien que leur agressivité et les habitudes voraces devraient inciter les futurs propriétaires à se méfier.

Les plus grands Crenicichla peuvent atteindre environ 50 cm de long. La plupart des Crenicichla mesurent dans la gamme de 15-30 cm.

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre Perciformes
Sous-ordre Labroidei
Famille Cichlidae
Sous-famille Cichlinae
Tribu Crenicichlini

Genre : Crenicichla – Heckel1840

Le genre Crenicichla contient plus de 120 espèces dont beaucoup ne sont pas encore décrites et certaines sont extrêmement proches. Il a donc été divisé en groupes et complexes d’espèces afin de regrouper les espèces en fonction de leur ressemblance et/ou de leur origine géographique.

  

Distribution et écologie

Le genre Crenicichla est originaire d’eau douce dans les régions tropicales et subtropicales de l’Amérique du Sud à l’est des Andes, allant de Trinidad et du Bouclier de la Guyane (y compris Orinoco), à travers les bassins de l’Amazonie et du Río de la Plata, au sud jusqu’à Río Negro en Argentine.

Bien que généralisé en tant que groupe, les espèces individuelles sont souvent limitées à une seule rivière ou à un bassin hydrographique. Ils se retrouvent dans un large éventail d’habitats, y compris les rivières, les ruisseaux, les bassins et les lacs; Certaines espèces sont rhéophiles.

 

 

Le comportement

La grande majorité des cichlidés “brochet” sont prédateurs et se nourrissent de poissons, d’insectes et d’autres petits animaux. Ils se situent habituellement là où ils peuvent rester inaperçus par la proie, comme près d’une tige d’arbre enfoncée ou derrière une roche.

Ce comportement, ainsi que la forme adaptée de manière correspondante, qui ressemble à que les piques non apparentés (Esocidae) de l’Holarctique, donnent aux cichlidés du brochet leur nom commun.

Une exception est Crenicichla tapii, qui est semblable en apparence générale à d’autres cichlidés de brochet, mais inhabituel pour être grégaire et se nourrir de periphyton.

 

L’aquarium à Crenicichla

L’aquarium, minimum 1 mètre par couple, vous pouvez organiser le meilleur dans la nature, de sable, beaucoup de bois flotté et des cavités, encore embelli avec éventuellement des feuilles de hêtre et de rochers et quelques plantes.

 

La mise en condition pour la reproduction

C’est la chose la plus difficile à obtenir dans cette espèce.

Assurez-vous que votre aquarium est suffisamment grand et dispose d’assez nombreux abris et des cavités.

Vous pouvez installer une plaque de séparation dans un bac de quarantaine pour que les animaux s’habituent progressivement les uns aux autres. Il est cependant préférable d’obtenir un couple et d’acheter six jeunes animaux 3 mâles et 3 femelles.

 

L’eau

En général, la plupart des eaux douces Amérique du Sud sont légèrement acide avec une faible conductivité, mais ces conditions ne sont pas indispensables pour le maintien de toutes les espèces. Comme d’autres cichlidés du Nouveau Monde, tous les Crenicichla tolèrent facilement un Ph de 7,5 ou plus, mais chez certaines espèces un pH de 6 ou moins, il est essentiel pour la reproduction en captivité.

Les valeurs de l’eau au cours de l’élevage:

  • PH 4,8 à 5,
  • KH = 0, la conductivité de l’eau ne dépasse pas 15 à 40 micro-siemens.

 

La reproduction

Le frai

Il commence par unes espèce de danse du mâle pour sa partenaire et le couple se pare de ses atouts nuptiaux :

  • Femelle : tête noire et la queue, partie du ventre blanc, nageoire dorsale rouge-orange, et les beaux yeux de la nageoire dorsale,
  • Mâle : dorsale orange, rayures demi-largeur sur tout le corps). Ensemble, ils choisissent alors une cavité …

La ponte

Les œufs, environ 1 mm, rose de couleur rouge, sont déposées séparément wapitis au plafond, pas ensemble !

Les œufs accrocheront environ 3 mm à part (environ 100 à 150 pièces) …

Le soin de couvée est exercé bi-parentalement. Ils vont donc aller à tour de rôle dans la grotte s’occuper des alevins. La défense des alevins peut donner lieu à des luttes est assez intenses …

En ce qui concerne la maturation des œufs et de la reproduction, il existe des différences importantes entre les différentes espèces. Surtout pour les plus grandes espèces, il est nécessaire de conserver un couple bien adapté, et faire preuve de beaucoup de patience, en même temps posséder de bacs très grande capacité avec de l’eau d’excellente qualité, c’est à dire légèrement acide et avec des concentrations très faibles teneurs en nitrates.

L’éclosion

Les œufs éclosent au bout de trois jours.

La nage libre du jeune Crenicichla débute environ après 7 jours. Ils ne ressemblent pas à leurs parents, ils ont aussi un petit corps trapu.

Ainsi, ils n’ont pas encore le physique allongé de leurs parents, ils portent souvent une longue bande longitudinale noire. A l’âge de six semaines, la différence de sexe peut être vu, on peut déjà à ce moment-là envisager de séparer mâles et femelles, les mâles entre eux : les plus grands des plus petits.

 

Nourriture

Le Crenicichla est capable d’avaler des proies relativement importantes : des petits poissons dont la longueur peut atteindre jusqu’à un quart de sa longueur. Cependant, le nombre d’espèces dont le menu se compose exclusivement de poissons est assez faible. La plupart des Crenicichla se nourrit aussi d’escargots, crustacés et larves d’insectes aquatiques. Certaines espèces, en particulier les plus petits, sont spécialisées dans ces petits invertébrés.

   

Si l’alimentation préférentielle est le vivant, cette espèce apprécie quand même les aliments surgelés, les flocons et granulés qu’ils touchent à peine au début quand on leur présente. Il faut toujours prévoir une période d’adaptation et penser à leur fournir des vitamines !!!