Crenicichla lacustris tapii

Crenicichla tapii Piálek, Dragová, Casciotta, Almirón & Říčan, 2015

Cinq espèces de Crenicichla ont été répertoriées jusqu’à présent dans la partie inférieure du fleuve Iguazú. Quatre d’entre elles sont endémiques (membres du complexe d’espèces Crenicichla mandelburgeri du groupe Crenicichla lacustris) et vivent en sympatrie.

La cinquième espèce (Crenicichla lepidota) appartient à un groupe d’espèces centré sur l’Amazonie / Orinoco, Crenicichla saxatilis et n’est apparentée que de loin aux espèces restantes.

Les quatre espèces sympatriques diffèrent substantiellement par leur morphologie, en ce qui concerne la tête, les dents et l’utilisation connexe des niches écologiques.

Spécimens vivants des quatre espèces sympatriques de la partie inférieure du fleuve Iguazú.

(A, B) => Crenicichla tuca sp. n. (A, mâle; B, photo féminine par Ariel Puentes). Noter l’absence de taches dans le corps chez les femelles, comme chez Crenicichla tapii, contrastant avec les taches chez les deux sexes chez Crenicichla iguassuensis et Crenicichla tesay.

(C, D) => Crenicichla tapii sp. n. (C, mâle; D, femelle). Notez le dimorphisme de la coloration sexuelle dans la coloration du fond du corps, semblable à Crenicichla yaha et Crenicichla iguassuensis.

Notez une coloration corporelle différente, des barres doubles verticales, un manque de taches sur la tête et le corps, une bande suborbitale étroite et bien formée, une petite bouche et une petite tête et l’absence de lèvres épaisses qui le distinguent de Crenicichla tuca sp. n.

Notez également la bande suborbitale qui, en combinaison avec les barres doubles verticales et le manque de points sur le corps, le distingue facilement du Crenicichla tesay à petite tête similaire.

(E, F) => Crenicichla tesay (E, mâle; F, femelle en préparation à la reproduction; notez les mâchoires courtes, la petite bouche et la tête et une bande suborbitale différente de celle de Crenicichla iguassuensis, par ailleurs similaire).

(G, H) => Crenicichla iguassuensis (G, mâle; H, femelle non reproductrice).

Ces espèces représentent tous les écomorphes connus de Crenicichla.

Deux d’entre elles sont :

  • Crenicichla tuca

Crenicichla tuca

La première, Crenicichla tuca, de ces deux espèces atypiques est un “ramasseur”, une espèce que l’on pourrait qualifier du sobriquet “d’excavatrice”, en raison de sa grande bouche à cavités épaisses équipé d’une petite bouche et est grégaire.

et

  • Crenicichla tapii

Groupe de Crenicichla tapii

La seconde, Crenicichla tapii, possède une grande bouche à cavités épaisses en forme d’excavatrice.

Ces deux Crenicichla décrits récemment sont considérés comme de nouvelles espèces…mais nous nous intéresserons plus particulièrement, dans cet article à Crenicichla tapii.

Continue reading

Crenicichla lacustris yjhui

Crenicichla yjhui, L. Piálek, J. Casciotta, A. Almirón et O. Říčan, 2018

Crenicichla yjhui est une espèce de poisson cichlidé d’eau douce appartenant au genre Crenicichla.

Il habite les biotopes subtropicaux du centre-est de l’Amérique du Sud.

Crenicichla yjhui appartient au groupe des Crenicichla lacustris plus particulièrement, en fait, il appartient au complexe Crenicichla Mandelburgeri – et n’est présent que dans le Rio Urugua i – milieu Paraná – en Argentine.

Continue reading