Comment utiliser l’éclosoir « HOBBY » ?

Voilà comme Pifaumage me le demande je vais progressivement mettre tous mes articles ici. Je dois dire que si j’avais eu ce machin miraculeux à l’époque de mon élevage de Discus, j’aurais sûrement réussi bien des élevages… Auteur : Sylwingeï  L’éclosoir HOBBY c’est quoi ? Probablement un des meilleurs produits qui ai pu sortir si à l’époque de mon élevage de Discus j’avais pu avoir ce machin miraculeux je pense que je serais encore dedans. Mais bref…c’est du passé ! Qu’apporte t-il comme avantages par rapport à un éclosoir classique? Je dirais qu’il répond à pas mal de critères. C’est un éclosoir extrêmement facile à utiliser même pour les non-initiés à la culture des nauplies aliment fort utile pour de jeunes poissons voir même indispensable pour une réussite d’élevage. Il apporte également un très bon complément alimentaire à de petits poissons en périodes mortes ou mes poubellariums ne peuvent offrir daphnies et moustiques en quantité comme actuellement. Ses avantages son prix fracassé (moins de 20€ !) ; aucun achat supplémentaire n’est à prévoir sauf le sel et les œufs d’artemias. faiblement encombrant on peut le mettre quasiment partout ; taux d’éclosion très bon et étalé dans le temps (jusqu’à 7 jours sans recharger) ; Facile d’emploi : C’est vraiment un jeu enfantin de s’en servir et je n’exagère à peine ; ne nécessite pas du tout l’utilisation d’un bulleur contrairement aux idées reçues ce qui est sans contestation possible, un gros plus. Son seul désavantage est qu’il convient seulement pour une utilisation immédiate des nauplies et non un élevage de grossissement où dans ce cas présent il faudra recourir à utiliser un petit bac complémentaire. Présentation du modèle (ici c’est un éclosoir d’une autre marque mais le principe est le même). Il se compose de : Une cuve principale lieu (more…)

Une nourriture vivante : Les cloportes !

Une nourriture vivante : Les cloportes ! Mais qu’est-ce qui rend si appétissant, aux yeux de nos poissons, ce petit animal qui par nature est un marcheur impénitent, et qui n’est absolument pas tenté par les sports aquatiques ? Les cloportes appartiennent à la grande classe des crustacés, plus connus pour ses représentants aquatiques, parmi lesquels, pour confirmer la règle, il constitue l’exception remarquable de terrien convaincu… Plus sérieusement, ils font partie de l’ordre des Isopodes et de la famille des Oniscidés. On les distingue par le nombre de segments des antennes et la forme des pattes arrière, plus quelques autres caractéristiques… L’identification précise des espèces reste une affaire de spécialistes mais ce qui permet de nous en sortir, c’est que les poissons sont encore plus mauvais que nous quand il s’agit de classification ; celle-ci se bornant à distinguer ce qui se mange de ce qui ne se mange pas. Ils possèdent six à sept paires de pattes bien visibles, auxquelles il faut ajouter deux paires d’antennes : Pour un poisson difficile de résister. Ils pondent des oeufs d’où sortent de minuscules cloportes. Une caractéristique qui nous intéresse, puisque selon l’âge et l’espèce, il est possible de trouver des sujets de quelques millimètres à plus de deux centimètres. De quoi satisfaire quasiment tous les appétits. Où les trouver ? Prioritairement sous le bois mort, et sous les amas de végétaux. Il est aussi possible de les trouver sous les déchets mêlant le végétal à l’animal. Par contre, il ne s’attaque jamais au bois sain (donc aucun risque pour votre salle à manger Louis XVI). En cherchant bien, on en trouve aussi bien au centre des grandes villes qu’en rase campagne (ce qui en dit long sur leur capacité d’adaptation). Les cloportes sont de petits détritivores. De ce fait, ils ne sont (more…)

Quelles nourritures pour nos poissons ?

La qualité de la nourriture des poissons est un point fondamental : elle les stimule et leur apporte des nutriments essentiels. Il est donc nécessaire que vos poissons aient une nourriture la plus variée possible.

Le but de cette fiche est de vous donner une idée des différentes nourritures que vous pouvez procurer à vos poissons et les différents avantages des unes et des autres.

 

Continue reading

Un exemple de nourriture de grossissement issu du monde professionnel

Beaucoup d’entre nous utilisent les nourritures conventionnelles des fabricants bien connus de produits d’aquariophilie. Certains ont aussi recours à des préparations “maison”, sortes de mélanges d’ingrédients dont chacun a la recette. D’autres utilisent des produits prévus pour nos amis chats et même chiens… Y en a t’il qui utilisent des produits originaux, économiques…? En posant cette question, je pense en particulier aux produits réservés à l’élevage piscicole qui proposent des aliments pour la croissance (souvent très rapide) des alevins jusqu’au stade adulte. Si c’est le cas, ont-ils des bonnes adresses pour se fournir ? En désespoir de cause, j’ai cherché sur la toile une réponse à ma question : Charité bien ordonnée commence par soi-même ! Internet offre tout, à condition de bien chercher, et j’ai trouvé ! Finalement,je me suis mis en rapport avec le commercial d’une société spécialisée qui se définit comme un des producteurs leaders de l’alimentation aquacole à haute performance. Sa principale activité est la production de nourriture pour les salmonidés, les truites en Norvège, au Royaume Uni et au Chili… ainsi que  pour les truites, les bars et les daurades en Europe continentale. http://www.biomar.com Les différents aliments pour poissons couvrent tout le cycle de vie du poisson; cela comprend les aliments larvaires, les aliments alevinage, les aliments grossissement et les aliments reproducteurs. Evidement la problématique des éleveurs de poissons qui travaillent pour l’aquaculture et nos soucis d’alimentation de nos protégés ne sont pas les mêmes mais il existe des similitudes malgré tout. En cherchant bien sur le site de la marque (dont je ne donnerai pas le nom sur le site suite à la promesse que j’ai faite au responsable commercial), nous avons pu identifier 3 produits dans différents conditionnements qui peuvent intéresser bon nombre d’entre nous dont je vous fournis la description et toutes informations relatives. ALIMENT (more…)

Bien nourrir ses poissons…

Nous avons pris l’habitude de classer les poissons en « herbivores », « omnivores » ou « carnivores », en transposant les terminologies communément utilisés pour les animaux terrestres.

En se basant sur leurs habitudes alimentaires, on peut éventuellement les classer en détritivores, omnivores, planctonivores ou piscivores.

On pourrait aussi ajouter aussi le terme d’opportuniste !

Résultat de recherche d'images pour

Tant sur le plan scientifique que sur le plan étymologique, vous l’aurez compris, l’emploi des termes comme « carnivores » ou « herbivores » n’est réellement pas approprié.

Continue reading

La gastronomie appliquée à l’aquariophilie….

Les aliments et ingrédients maison….

Vous trouverez dans la lecture de cet article un bref aperçu des aliments et ingrédients maison utilisables régulièrement ou occasionnellement, seuls ou en mixture, mais aussi une série de recettes glanées sur Internet, fruit d’expériences d’aquariophiles parmi lesquelles chacun pourra trouver celle qui correspond aux besoins de ses poissons.

Attention, ces préparations suite aux mélanges qu’elles impliquent peuvent vous soulever le coeur  et/ou provoquer des débats en cuisine avec votre conjoint quand celui ci vous verra utiliser ses instruments de cuisine.

Résultat de recherche d'images pour

Le terme nourriture préparée désigne toute nourriture non vivante préparée par l’aquariophile. Les recettes qui suivent, bien que spécifiques, peuvent et sont utilisés pour la plupart des autres poissons. Cependant, certains aquariophiles, après bien des expériences déconseillent l’utilisation de viandes rouges (hémoglobine) pour les poissons à intestin long (cichlidés) tandis que d’autres la proposent à dose « contrôlée ».

On raconte un grand nombre de bêtises sur la nécessité de varier l’alimentation mais, d’après l’état actuel de nos connaissances, ce ne serait nécessaire que dans la mesure où un aliment présente des carences qu’un régime varié pourrait composer. Sinon, il n’y a pas de raison de supposer qu’une alimentation uniforme conviendrait moins bien aux poissons qu’aux nombreux animaux de laboratoire.

Il faut néanmoins retenir que les meilleurs aliments sont ceux qui contiennent le plus de protéines.

Alors, bon courage, endossez votre tenue de cuisinier, accaparez vous la cuisine et mitonnez à vos poissons des petits plats dont ils raffoleront et qui auront aussi l’avantage d’être moins onéreux que les nourritures proposées en aquariophilie.

Pour lire la suite et et découvrir les recettes

Continue reading

Des alternatives aux nourritures traditionnelles de l’aquariophilie

Beaucoup d’entre nous utilisent les nourritures conventionnelles des fabricants bien connus de produits d’aquariophilie. Certains ont aussi recours à des préparations “maison”, sortes de mélanges d’ingrédients dont chacun a la recette.

D’autres utilisent des produits prévus pour nos amis chats et même chiens… Continue reading