Amphilophus labiatus – 2ème partie

AMPHILOPHUS LABIATUS – GÜNTHER, 1864

INTRODUCTION

Le cichlidé appelé communément “Diable rouge”, Amphilophus labiatus provient d’Amérique centrale, plus précisément du lac Nicaragua. Son nom commun qui pour le moins est équivoque de son caractère est certainement peut-être l’un des noms les plus appropriés que l’on ait donné à un poisson.

Ce gros cichlidé endémique des lacs Managua et Nicaragua en Amérique centrale partage cet environnement avec un autre cichlidé étroitement apparenté, Amphilophus  citrinellus.

S’il est appelé “Diable rouge”, c’est à cause de son comportement agressif et de son tempérament haut en couleurs. Beaucoup d’aquariophiles diront, d’après leurs expériences vécues, que c’est un cichlidé qui terrorisera presque tous les poissons que vous avez dans l’aquarium !

Les cichlidés des lacs de cratère du Nicaragua sont l’un des exemples les plus connus de spéciation sympatrique.

Ils ont évolué d’une population source à une variété d’espèces indépendantes en moins de 22 000 ans.

En dehors, de ce tempérament houleux qui leur est reconnu, à juste titre, il faut noter qu’il existe de nombreuses variétés de couleurs, en passant par le rouge, le blanc et des variantes comportant les deux couleurs. Nul n’est capable de dire si ces couleurs sont le fruit de croisements avec d’autres cichlidés !

Les  « Diables rouges » à l’état sauvage ont tendance à être beaucoup plus foncés pour se fondre dans leur environnement, les spécimens captifs présentent des couleurs beaucoup plus vives tirant vers le blanc, le rouge et le rose.

En outre, pour lui trouver d’autres défauts, Amphilophus labiatus est un cichlidé qui re-décorera l’aquarium à sa convenance…au grand damne de son propriétaire. Bien souvent, les Amphilophus labiatus adorent creuser et déraciner les plantes…tout chambouler : ce sont de véritables bulldozers.

Une fois qu’ils auront fini de terroriser et ‘attaquer les autres poissons de l’aquarium, ils aiment se retirer dans une grotte paisible et sauront développer avec leur soigneurs une certaine complicité, rare chez les poissons.

Les Diables Rouges sont des gloutons et vont manger tout ce que vous leur donnerez.

Cela comprend les flocons, les granulés de cichlidés, les aliments surgelés, les vers, les grillons et les poissons vivants…

Soyez prudent lorsque vous les nourrissez avec des poissons rouges à vocation de « nourriciers » à cause de l’élément maladie. Essayez, de préférence, de leur fournir un régime alimentaire équilibré et ne distribuez pas trop les mêmes aliments tout le temps.

Originaire des eaux d’Amérique centrale, le diable rouge est un cichlidé très populaire dans les aquariophiles et les cichlidophiles en raison de sa personnalité unique et de sa couleur vive.

Et pourtant, il est très difficile de trouver une belle souche d’Amphilophus labiatus en magasin, trop souvent à cause des hybridations faites entre eux et les Amphilophus citrinellus (Midas cichlid).

Le « Red Devil Cichlid », Amphilophus labiatus (anciennement Cichlasoma labiatum) est un magnifique poisson, agréable, passionnant et adapté pour de grands aquariums d’exposition.

C’est un très gros cichlidé d’Amérique centrale, atteignant jusqu’à 38 centimètres et surtout connu pour être l’un des cichlidés parmi les plus féroces et les plus agressifs.

D’un point de vue esthétique, ce cichlidé a une grande variabilité dans sa structure corporelle et sa coloration. La coloration à l’état sauvage est souvent du brun foncé au gris, ce qui les aide à se fondre dans leur environnement naturel et le substrat. Pourtant, certains sont rouge vif, tandis que d’autres sont blancs ou jaunes.

Parfois, certains des individus les plus colorés auront également une queue à bout noir et des nageoires à bout noir. Leurs lèvres sont épaisses et caoutchouteuses et peuvent être noires ou oranges.

Quelle que soit sa couleur, c’est un poisson extrêmement charismatique que les amateurs ont tendance à devenir fous. C’est un cichlidé très «conscient du propriétaire». Ils formeront rapidement tout un attachement à leur propriétaire et «joueront» avec vous comme un chien le ferait avec son maître.

Ainsi, malgré la vitre qui sépare les deux mondes, ils sont connus pour suivre leurs propriétaires dans la pièce, ils savent aussi mendier de la nourriture, montrer leurs couleurs et leur vitesse à aller d’une extrémité du bac à l’autre, et faire d’autres choses amusantes et ludiques. Ils répondront également à d’autres stimuli, en particularité aux interactions telles que l’alimentation et le nettoyage de l’aquarium.

Malgré sa grande taille, sa nature belliqueuse et ses nombreux défauts, Amphilophus labiatus reste un poisson prisé des amateurs de cichlidés.

De nombreux détenteurs de “Red Devil” rapportent comment ces poissons intelligents apprennent rapidement à reconnaître leurs propriétaires, les comparant à des « chiens domestiques », tels sont leurs caractères et leurs réponses aux stimuli visuels.

Mais si ce poisson est nommé le “Diable rouge”, c’est bien pour une très bonne raison : Il est connu pour son comportement très agressif et il a la dentition (dents) pour le soutenir. Les grandes dents d’Amphilophus labiatus et leurs mâchoires fortes montrent que c’est un prédateur véridique qui doit être respecté. Les diables rouges sont tout particulièrement remarquables grâce à leurs lèvres épaisses, bien plus épaisses que tout autre cichlidé et dont l’apparence est de plus en plus profilée à l’âge adulte.

C’est un poisson très beau mais violent, emblématique, Amphilophus labiatus est l’un des cichlidés des plus remarquables du monde des cichlidés américains, il sera, sans nul doute, un hôte attrayant et passionnant dans un grand bac d’exposition.

Continue reading

Amphilophus labiatus – 1ère partie

AMPHILOPHUS LABIATUS – GÜNTHER, 1864

INTRODUCTION

Le cichlidé appelé communément “Diable rouge”, Amphilophus labiatus provient d’Amérique centrale, plus précisément du lac Nicaragua. Son nom commun qui pour le moins est équivoque de son caractère est certainement peut-être l’un des noms les plus appropriés que l’on ait donné à un poisson.

Ce gros cichlidé endémique des lacs Managua et Nicaragua en Amérique centrale partage cet environnement avec un autre cichlidé étroitement apparenté, Amphilophus  citrinellus.

S’il est appelé “Diable rouge”, c’est à cause de son comportement agressif et de son tempérament haut en couleurs. Beaucoup d’aquariophiles diront, d’après leurs expériences vécues, que c’est un cichlidé qui terrorisera presque tous les poissons que vous avez dans l’aquarium !

Les cichlidés des lacs de cratère du Nicaragua sont l’un des exemples les plus connus de spéciation sympatrique.

Ils ont évolué d’une population source à une variété d’espèces indépendantes en moins de 22 000 ans.

En dehors, de ce tempérament houleux qui leur est reconnu, à juste titre, il faut noter qu’il existe de nombreuses variétés de couleurs, en passant par le rouge, le blanc et des variantes comportant les deux couleurs. Nul n’est capable de dire si ces couleurs sont le fruit de croisements avec d’autres cichlidés !

Les  « Diables rouges » à l’état sauvage ont tendance à être beaucoup plus foncés pour se fondre dans leur environnement, les spécimens captifs présentent des couleurs beaucoup plus vives tirant vers le blanc, le rouge et le rose.

En outre, pour lui trouver d’autres défauts, Amphilophus labiatus est un cichlidé qui re-décorera l’aquarium à sa convenance…au grand damne de son propriétaire. Bien souvent, les Amphilophus labiatus adorent creuser et déraciner les plantes…tout chambouler : ce sont de véritables bulldozers.

Une fois qu’ils auront fini de terroriser et ‘attaquer les autres poissons de l’aquarium, ils aiment se retirer dans une grotte paisible et sauront développer avec leur soigneurs une certaine complicité, rare chez les poissons.

Les Diables Rouges sont des gloutons et vont manger tout ce que vous leur donnerez.

Cela comprend les flocons, les granulés de cichlidés, les aliments surgelés, les vers, les grillons et les poissons vivants…

Soyez prudent lorsque vous les nourrissez avec des poissons rouges à vocation de « nourriciers » à cause de l’élément maladie. Essayez, de préférence, de leur fournir un régime alimentaire équilibré et ne distribuez pas trop les mêmes aliments tout le temps.

Originaire des eaux d’Amérique centrale, le diable rouge est un cichlidé très populaire dans les aquariophiles et les cichlidophiles en raison de sa personnalité unique et de sa couleur vive.

Et pourtant, il est très difficile de trouver une belle souche d’Amphilophus labiatus en magasin, trop souvent à cause des hybridations faites entre eux et les Amphilophus citrinellus (Midas cichlid).

Le « Red Devil Cichlid », Amphilophus labiatus (anciennement Cichlasoma labiatum) est un magnifique poisson, agréable, passionnant et adapté pour de grands aquariums d’exposition.

C’est un très gros cichlidé d’Amérique centrale, atteignant jusqu’à 38 centimètres et surtout connu pour être l’un des cichlidés parmi les plus féroces et les plus agressifs.

D’un point de vue esthétique, ce cichlidé a une grande variabilité dans sa structure corporelle et sa coloration. La coloration à l’état sauvage est souvent du brun foncé au gris, ce qui les aide à se fondre dans leur environnement naturel et le substrat. Pourtant, certains sont rouge vif, tandis que d’autres sont blancs ou jaunes.

Parfois, certains des individus les plus colorés auront également une queue à bout noir et des nageoires à bout noir. Leurs lèvres sont épaisses et caoutchouteuses et peuvent être noires ou oranges.

Quelle que soit sa couleur, c’est un poisson extrêmement charismatique que les amateurs ont tendance à devenir fous. C’est un cichlidé très «conscient du propriétaire». Ils formeront rapidement tout un attachement à leur propriétaire et «joueront» avec vous comme un chien le ferait avec son maître.

Ainsi, malgré la vitre qui sépare les deux mondes, ils sont connus pour suivre leurs propriétaires dans la pièce, ils savent aussi mendier de la nourriture, montrer leurs couleurs et leur vitesse à aller d’une extrémité du bac à l’autre, et faire d’autres choses amusantes et ludiques. Ils répondront également à d’autres stimuli, en particularité aux interactions telles que l’alimentation et le nettoyage de l’aquarium.

Malgré sa grande taille, sa nature belliqueuse et ses nombreux défauts, Amphilophus labiatus reste un poisson prisé des amateurs de cichlidés.

De nombreux détenteurs de “Red Devil” rapportent comment ces poissons intelligents apprennent rapidement à reconnaître leurs propriétaires, les comparant à des « chiens domestiques », tels sont leurs caractères et leurs réponses aux stimuli visuels.

Mais si ce poisson est nommé le “Diable rouge”, c’est bien pour une très bonne raison : Il est connu pour son comportement très agressif et il a la dentition (dents) pour le soutenir. Les grandes dents d’Amphilophus labiatus et leurs mâchoires fortes montrent que c’est un prédateur véridique qui doit être respecté. Les diables rouges sont tout particulièrement remarquables grâce à leurs lèvres épaisses, bien plus épaisses que tout autre cichlidé et dont l’apparence est de plus en plus profilée à l’âge adulte.

C’est un poisson très beau mais violent, emblématique, Amphilophus labiatus est l’un des cichlidés des plus remarquables du monde des cichlidés américains, il sera, sans nul doute, un hôte attrayant et passionnant dans un grand bac d’exposition.

Continue reading

Amphilophus hogaboomorum

Amphilophus hogaboomorum – Carr & Giovannoli, 1950

Amphilophus hogaboomorum est un grand cichlidé d’Amérique centrale originaire du bassin de la rivière Choluteca et frayant sur un substrat, sur le versant pacifique du Honduras.

Magnifique mâle Amphilophus hogaboomorum

Ce cichlidé est un véritable omnivore qui saura s’adapter à une alimentation variée et de qualité, composée d’aliments à base de légumes et de viande.

C’est aussi un cichlidé rarement diffusé dans le monde aquariophile et encore moins répandu dans le commerce. Il souffre d’une certaine réputation mais est reconnu pour être un peu moins agressif dans l’aquarium.

Il possède néanmoins la réputation d’être robuste comme beaucoup d’autres cichlidés d’Amérique centrale !

Les couples d’adultes compatibles / établies de cette espèce sont mieux conservées dans des bacs de 2 mètres qui permettent d’assurer la maintenance de cette espèce avec succès sur le long terme.

Continue reading

Amphilophus lyonsi

Amphilophus lyonsi – Gosse, 1966

Les Amphilophus lyonsi sont présents dans les cours d’eau et les lagons d’Amérique centrale, notamment au Salvador, au Honduras et au Nicaragua. Bien qu’ils ne soient pas très fréquemment rencontrés dans le milieu aquariophile, il arrive qu’ils soient disponibles de temps en temps dans des magasins spécialisés, en particulier ceux qui se spécialisent un peu dans les cichlidés, les vendeurs spécialisés en ligne et via les réseaux sociaux d’Internet.

Amphilophus lyonsi est un nageur très actif et une espèce curieuse qui développera souvent un lien avec son propriétaire. En effet, il n’est pas rare qu’ils s’approchent de la vitre de l’aquarium à l’arrivée de leur soigneur et qu’ils le suivent lorsqu’il passe près de l’aquarium.

Continue reading