Mayaheros urophthalmus

La mojarra del sureste – Mayaheros urophthalmus

GENERALITES

Mayaheros urophthalmus, également connu sous le nom de “cichlidé maya” ou “mojarra mexicain” est une espèce de cichlidé trouvée en Amérique centrale. Il est originaire du versant atlantique de la Méso-Amérique tropicale, allant de l’est du Mexique vers le sud jusqu’au Nicaragua.

Il a été enregistré pour la première fois dans le parc national des Everglades, en Floride en 1983 et est maintenant un poisson non indigène commun dans le sud de la Floride. Cette espèce est considérée comme un poisson nuisible potentiel aux États-Unis en raison de sa tolérance à un large éventail de conditions et de la menace qu’elle pourrait représenter pour la faune indigène.

Continue reading

Vieja maculicauda

Le Vieja maculicauda, « cichlidé à ceinture noire », Introduit dans le milieu aquariophile par REGAN en 1905, aime les berges ombragées de lacs et de rivières lentes où il peut se cacher parmi les racines et les bûches submergées et fouiller le fond boueux ou sableux pour des collations.

Le Vieja Maculicauda, connu localement sous le nom de « Chumbimba », est une espèce endémique qui est répandue dans toute la région des Caraïbes de la Méso-Amérique, de la province d’Usumacinta à San Juan et se terminant à l’isthme de la rivière Chagres.

Principalement herbivore, les détritus et les graines qu’il y trouve le comblent entre de plus gros repas de fruits tombés ou de plantes terrestres et aquatiques submergées qui lui sont offerts.

Bien qu’il accepte les grands flocons, pellets, vers de terre et larves de moustiques dans l’aquarium, ce poisson a certainement besoin de beaucoup de légumes frais comme des pois, de la laitue et des épinards pour se développer.

Continue reading

Vieja breidohri

Les Viejas comptent parmi les cichlidés les plus connus et les plus appréciés des aquariophiles cichlidophiles américains.

Vieja breidohri est certainement l’un des plus coloré et celui le moins répandu dans le monde aquariophile.

Les adultes sont parmi les plus colorées mais les juvéniles sont toujours très ternes et peu attractifs, en particulier quand ils sont exposés à la vente dans des bacs trop petits où, en plus, ils sont stressés !

Continue reading

Hypselecara temporalis

Link

Hypselecara temporalis ou “cichlidé chocolat”, est également connu sous le nom de “cichlidé émeraude” en raison de la palette de couleurs dont cet animal peut se parer. Hypselecara temporalis est originaire du bassin amazonien de l’Amérique du Sud et est élevé en captivité depuis un certain nombre d’années.

Trop souvent, il est ignoré par les aquariophiles qui, s’ils en essaient la maintenance, sont ensuite conquis par sa beauté. Il ne laisse pas indiffèrent, la couleur de ces poissons à maturité est principalement brune, entrecoupée de différentes nuances de rouge, orange, or, vert et jaune. Cependant, comme chez un caméléon, la coloration de Hypselecara temporalis peut varier énormément d’un individu à l’autre, en fonction de facteurs tels que l;humeur, l’âge, le régime alimentaire, etc…

En outre, pour l’identifier, Hypselecara temporalis présente une tache noire bien visible sur la partie supérieure du milieu du dos et une autre tache moins prononcée sur le pédoncule, ou la base de la queue du poisson.

Le cichlidé émeraude est devenu aujourd’hui un peu démodé. C’est une chose assez triste, car ce grand cichlidé est impressionnant, les mâles peuvent atteindre 30 cm de long, les femelles restent toujours beaucoup plus petites et il est l’une des plus belles espèces de cichlidés d’Amérique du Sud.
Ses splendides couleurs rouges sont sa marque de fabrique et elles sont la manifestation d’une vraie forme sauvage !

Continue reading

Chiapaheros grammodes

Anciennement classé dans les genres Nandopsis, Parachromis et Herichthys. Chiapaheros grammodes est actuellement en attente d’un reclassement, restant limité dans le genre Cichlasoma, ainsi que d’autres espèces similaires telles que Amphilophus beani et Amphilophus istlanum.

Le mâle Chiapaheros grammodes a une grosse tête, ce qui lui donne l’apparence d’une tête trop grosse pour son corps. Pour de nombreuses autres raisons et pour celle-ci en particulier, on surnomme donc souvent les Chiapaheros grammodes  : mini-doviis !

Continue reading

Vieja argentéa – Maskaheros argentéa

Le 10 avril 1987, certains des premiers spécimens de cette espèce ont été capturés par un aquariophile bien connu, malheureusement disparu aujourd’hui, Jean Claude NOURISSAT à Rio Salinos (Chiapas, Mexique).

En effet, Vieja argentea réside dans les rivières et les systèmes de drainage de l’ouest du Mexique.

Son habitat natif des rivières est constitué principalement de zones rocheuses et de souches de bois / arbres submergées, la majeure partie de la végétation submergée poussant près des rives du fleuve. Comme de nombreuses espèces de cichlidés d’Amérique centrale, le cichlidé argenté est assez agressif et territorial.

Continue reading

Amphilophus hogaboomorum

Amphilophus hogaboomorum – Carr & Giovannoli, 1950

Amphilophus hogaboomorum est un grand cichlidé d’Amérique centrale originaire du bassin de la rivière Choluteca et frayant sur un substrat, sur le versant pacifique du Honduras.

Magnifique mâle Amphilophus hogaboomorum

Ce cichlidé est un véritable omnivore qui saura s’adapter à une alimentation variée et de qualité, composée d’aliments à base de légumes et de viande.

C’est aussi un cichlidé rarement diffusé dans le monde aquariophile et encore moins répandu dans le commerce. Il souffre d’une certaine réputation mais est reconnu pour être un peu moins agressif dans l’aquarium.

Il possède néanmoins la réputation d’être robuste comme beaucoup d’autres cichlidés d’Amérique centrale !

Les couples d’adultes compatibles / établies de cette espèce sont mieux conservées dans des bacs de 2 mètres qui permettent d’assurer la maintenance de cette espèce avec succès sur le long terme.

Continue reading

Amphilophus lyonsi

Amphilophus lyonsi – Gosse, 1966

Les Amphilophus lyonsi sont présents dans les cours d’eau et les lagons d’Amérique centrale, notamment au Salvador, au Honduras et au Nicaragua. Bien qu’ils ne soient pas très fréquemment rencontrés dans le milieu aquariophile, il arrive qu’ils soient disponibles de temps en temps dans des magasins spécialisés, en particulier ceux qui se spécialisent un peu dans les cichlidés, les vendeurs spécialisés en ligne et via les réseaux sociaux d’Internet.

Amphilophus lyonsi est un nageur très actif et une espèce curieuse qui développera souvent un lien avec son propriétaire. En effet, il n’est pas rare qu’ils s’approchent de la vitre de l’aquarium à l’arrivée de leur soigneur et qu’ils le suivent lorsqu’il passe près de l’aquarium.

Continue reading

Cincelichthys bocourti

Cincelichthys bocourti – Vaillant & Pellegrin, 1902

Cincelichthys bocourti est certainement un des plus beaux cichlidés d’Amérique centrale. Sa couleur “or”, exceptionnelle et son tempérament sympathique ont font un joyau qu’il convient de maintenir au moins une fois dans une vie d’aquariophile.

Cincelichthys bocourti est certainement un des plus beaux cichlidés d’Amérique centrale. Sa couleur “or”, exceptionnelle et son tempérament sympathique ont font un joyau qu’il convient de maintenir au moins une fois dans une vie d’aquariophile.

C’est un cichlidé qui vit en couple ou en groupe constitué organisé autour d’une hiérarchie bien établie.

Il se rencontre à mi-profondeur et à proximité du fond de l’eau en milieu naturel. Bien que légèrement territorial, c’est un poisson paisible qui se comporte généralement façon pacifique avec les autres espèces même s’il devient plus combatif en période de reproduction.

Naturellement, comme d’autres cichlidés, on lui reconnaîtra une forte tendance à creuser et à transformer son environnement !

…mais quel joyau !

Continue reading

Kronoheros umbriferum

KRONOHEROS UMBRIFERUS – MEEK & HILDEBRAND, 1913

Les grands cichlidés sont connus pour évoquer des images de puissance et de grandeur. Les “umbrifera” adultes sont tout cela et plus encore – pas seulement en raison de leur taille mais parce qu’ils associent des couleurs magnifiques à une personnalité extravertie tout en se comportant avec grâce et dignité.

Ce très grand et beau cichlidé du Nouveau Monde, nommé “cichlidé turquoise”, nom scientifique “Kronoheros umbriferum” est un cichlidé originaire d’Amérique centrale. On le trouve sur le versant du Pacifique à l’est du Panama dans les bassins hydrographiques des rivières Atrato et Magdalena en Colombie et des bassins versants des rivières Tuíra et Chucunaque au Panama. Cette espèce est le seul membre connu de son genre.

Kronoheros umbriferum, ex-Caquetaia umbrifera a été décrit pour la première fois en 1913 sous le nom de Cichlasoma umbriferum par MEEK et HILDEBRAND, puis a régulièrement changé d’appellation avant de rejoindre le genre Kronoheros dont il est le seul membre.

Continue reading