Amphilophus hogaboomorum

Amphilophus hogaboomorum – Carr & Giovannoli, 1950

Amphilophus hogaboomorum est un grand cichlidé d’Amérique centrale originaire du bassin de la rivière Choluteca et frayant sur un substrat, sur le versant pacifique du Honduras.

Magnifique mâle Amphilophus hogaboomorum

Ce cichlidé est un véritable omnivore qui saura s’adapter à une alimentation variée et de qualité, composée d’aliments à base de légumes et de viande.

C’est aussi un cichlidé rarement diffusé dans le monde aquariophile et encore moins répandu dans le commerce. Il souffre d’une certaine réputation mais est reconnu pour être un peu moins agressif dans l’aquarium.

Il possède néanmoins la réputation d’être robuste comme beaucoup d’autres cichlidés d’Amérique centrale !

Les couples d’adultes compatibles / établies de cette espèce sont mieux conservées dans des bacs de 2 mètres qui permettent d’assurer la maintenance de cette espèce avec succès sur le long terme.

Continue reading

Amphilophus lyonsi

Amphilophus lyonsi – Gosse, 1966

Les Amphilophus lyonsi sont présents dans les cours d’eau et les lagons d’Amérique centrale, notamment au Salvador, au Honduras et au Nicaragua. Bien qu’ils ne soient pas très fréquemment rencontrés dans le milieu aquariophile, il arrive qu’ils soient disponibles de temps en temps dans des magasins spécialisés, en particulier ceux qui se spécialisent un peu dans les cichlidés, les vendeurs spécialisés en ligne et via les réseaux sociaux d’Internet.

Amphilophus lyonsi est un nageur très actif et une espèce curieuse qui développera souvent un lien avec son propriétaire. En effet, il n’est pas rare qu’ils s’approchent de la vitre de l’aquarium à l’arrivée de leur soigneur et qu’ils le suivent lorsqu’il passe près de l’aquarium.

Continue reading

Cincelichthys bocourti

Cincelichthys bocourti – Vaillant & Pellegrin, 1902

Cincelichthys bocourti est certainement un des plus beaux cichlidés d’Amérique centrale. Sa couleur “or”, exceptionnelle et son tempérament sympathique ont font un joyau qu’il convient de maintenir au moins une fois dans une vie d’aquariophile.

Cincelichthys bocourti est certainement un des plus beaux cichlidés d’Amérique centrale. Sa couleur “or”, exceptionnelle et son tempérament sympathique ont font un joyau qu’il convient de maintenir au moins une fois dans une vie d’aquariophile.

C’est un cichlidé qui vit en couple ou en groupe constitué organisé autour d’une hiérarchie bien établie.

Il se rencontre à mi-profondeur et à proximité du fond de l’eau en milieu naturel. Bien que légèrement territorial, c’est un poisson paisible qui se comporte généralement façon pacifique avec les autres espèces même s’il devient plus combatif en période de reproduction.

Naturellement, comme d’autres cichlidés, on lui reconnaîtra une forte tendance à creuser et à transformer son environnement !

…mais quel joyau !

Continue reading

Kronoheros umbriferum

KRONOHEROS UMBRIFERUS – MEEK & HILDEBRAND, 1913

Les grands cichlidés sont connus pour évoquer des images de puissance et de grandeur. Les “umbrifera” adultes sont tout cela et plus encore – pas seulement en raison de leur taille mais parce qu’ils associent des couleurs magnifiques à une personnalité extravertie tout en se comportant avec grâce et dignité.

Ce très grand et beau cichlidé du Nouveau Monde, nommé “cichlidé turquoise”, nom scientifique “Kronoheros umbriferum” est un cichlidé originaire d’Amérique centrale. On le trouve sur le versant du Pacifique à l’est du Panama dans les bassins hydrographiques des rivières Atrato et Magdalena en Colombie et des bassins versants des rivières Tuíra et Chucunaque au Panama. Cette espèce est le seul membre connu de son genre.

Kronoheros umbriferum, ex-Caquetaia umbrifera a été décrit pour la première fois en 1913 sous le nom de Cichlasoma umbriferum par MEEK et HILDEBRAND, puis a régulièrement changé d’appellation avant de rejoindre le genre Kronoheros dont il est le seul membre.

Continue reading

Amphilophus istlanum

Amphilophus istlanum –  Jordan & Snyder, 1899

Les grands cichlidés d’Amérique centrale sont un peu démodés à l’heure actuelle. C’est une chose triste, car pratiquement aucun autre poisson ne se combine si bien en une matière aussi brillante que sa coloration, sa personnalité et son comportement intéressant.

Amphilophus istlanum a été décrit pour la première fois par Jordan et Snyder en 1899. L’espèce porte le nom de son emplacement type Rio Ixtla, au sud de Cuernavaca, dans la province de Morelos, au Mexique.

Bien sûr, ces poissons ont besoin de grands aquariums et d’un équipement adapté à leurs besoins, mais si ces aquariophiles sont fournis, tout aquariophile qui se lancera dans cette aventure, prendra plaisir à les garder et cela deviendra vite une passion !

Continue reading

Parachromis motaguensis

Parachromis motaguensis est un grand cichlidé prédateur originaire d’Amérique centrale. Tout comme les autres membres du genre Parachromis, il est souvent appelé “Guapote”.

Parachromis motaguensis est aussi l’un des Guapotes les plus remarqués, principalement grâce à la très belle coloration portée par les spécimens reproducteurs. Son nom commun en anglais est “Red Tiger Cichlid”, c’est, fait exceptionnel, un nom dérivé du à l’apparence exceptionnelle des femelles reproductrices.

L’espèce est également connue sous le nom de faux cichlidé “guêpe jaune”.

  Continue reading

Crenicichla tesay

CRENICICHLA TESAY, Jorge CASCIOTTA & Adrian ALMIRON, 2008

Crenicichla tesay vit dans le drainage de la rivière Parana et a été décrit par les ichtyologues argentins Jorge Casciotta et Adriana Almiron.

Crenicichla tesay a été capturé dans la rivière en amont Iguazu des chutes d’Iguazu en Argentine, un environnement marqué par des chutes et des piscines à l’eau courante claire et rapide. Le fond de cet habitat est constitué de pierres, de boue et de sable.

Continue reading

Crenicichla sp. “Venezuela” (Mataguaro)

Crenicichla lugubris sp. “Venezuela” (Mataguaro)

Cette espèce géante est exportée d’Amérique du Sud depuis des années et, comme la plupart des poissons du groupe strigata / lugubris, elle est généralement vendue sous le mauvais nom de Crenicichla strigata. Le vrai Crenicichla strigata ne se trouve que dans l’est du Brésil, près de la région de Rio Tocantins.

Le vrai Crenicichla strigata est aussi un poisson plus vert avec une tache humérale distincte ocellée. Ce poisson ne présente pas beaucoup de taches humérales.

Continue reading

Crenicichla saxatilis inpa

GENERALITES

Les Crenicichla inpa ont la réputation d’être des prédateurs agressifs et voraces qui ne conviendraient pas aux bacs communautaires, mais pourtant, en raison de leur comportement, ils sont reconnus par les aquariophiles souvent spécialisés dans la maintenance des Crenicichla comme étant des poissons intéressants, souvent capables d’inspirer deux formes d’émotions chez les amateurs: soit l’amour obsessionnel, soit l’indifférence totale.

Comme les autres cichlidés, ce poisson fera la connaissance de son propriétaire et s’engagera facilement dans des comportements espiègles, tels que mendier de la nourriture, se précipiter pour attirer l’attention et même se faire valoir.

Continue reading

Crenicichla lugubris percna

Crenicichla percna, Kullander, 1991

Crenicichla percna s’appelait à l’origine Crenicicha sp. “Xingú IV” et donc la provenance géographique de ces Crenicichla est bien rappelée dans ce nom originel : Ils viennent du Rio Xingu.

Continue reading