Histoire de l’Aquariophie au XVIIIème siècle

Le 18ème siècle : Le siècle des lumières

Le roi Louis XIV avait, lui aussi, manifesté beaucoup de de sympathie pour les poissons. A Fontainebleau il avait retrouvé les fameuses carpes que la légende prétendait amenés par François 1er.

En juin 1702, des carpes provenant des demeures royales de Meudon et de Fontainebleau furent envoyées à Marly pour empoissonner les bassins du parc. Un mémoire daté des 12 et 13 juin de cette année a gardé la trace des 92 poissons pêchés à Fontainebleau. Un vrai feu d’artifice que Louis XIV apprécia beaucoup, au point d’avoir élu sa carpe préférée. Continue reading

[2ème partie] La phytothérapie, pour les poissons aussi !

La phytothérapie, pour les poissons aussi !

Les fruits d’aulne

Les fruits d’aulne ont la particularité de baisser très efficacement le PH, compter un fruit pour 15L.

Les fruits d’aulnes sont très utilisés en aquariophilie et notamment dans la maintenance de crevettes.

Ils ont des propriétés antifongiques, et antibactériennes, permette de baisser légèrement le Ph, et facilitent la mue des crevettes et autres.

Les cônes d’aulne nommé aussi fruit d’aulne contiennent des acides humiques et tanniques de qualité qui protègent naturellement vos poissons d’aquarium de nombreuses maladies.

Ils sont recommandés pour les poissons originaires des zones tropicales à eau “noire”, comme les Discus, les cardinalis, les scalaires, les cichlidés nains, mais aussi les crevettes qui en plus d’apprécier les tannins aiment venir manger la micro-faune et flore qui se

développe sur le fruit.

Caractéristiques des cônes :

  • Créent une eau d’aquarium proche de celle où vivent à l’état naturel les poissons tropicaux
  • Favorisent le bien-être, la vitalité et stimule le frai
  • Préviennent les mycoses des poissons et les moisissures des œufs
  • Acidifient l’eau et baisse le pH
  • Ce sont des produits 100% naturel.

Continue reading

Espèces invasives et aquariophilie

Les espèces exotiques envahissantes sont considérées comme la deuxième cause d’extinction des espèces au niveau mondial, juste après la destruction de l’habitat. Leur impact est incommensurable, insidieux et bien souvent irréversible. Elles représentent une menace considérable pour l’écologie, l’économie et la santé.

Chaque espèce possède une aire de répartition naturelle dans laquelle elle fait partie de la faune et la flore indigène qui compose la biodiversité de la région. Certaines espèces possèdent une très petite aire de répartition géographique, alors que d’autres sont réparties sur plusieurs provinces, voire même sur un ou plusieurs continents.

« Les espèces allochtones [le contraire d’autochtones] ne sont nuisibles que lorsqu’elles deviennent invasives. Elles déséquilibrent alors l’écosystème qui les accueille », affirment les biologistes.

Résultat de recherche d'images pour

Les espèces « exotiques » sont les espèces qui ont réussi à s’établir à l’extérieur de leur aire de répartition naturelle, dans des régions où on ne les trouverait pas normalement.

Image associée

L’une des meilleures façons de réduire l’impact des espèces exotiques envahissantes consiste à les empêcher de s’établir, au départ. Pour ce faire, nous devons comprendre de quelle façon elles arrivent à se déplacer, que ce soit par leurs propres moyens ou pas, à l’extérieur de leur aire de répartition naturelle.

  Continue reading

La gastronomie appliquée à l’aquariophilie….

Les aliments et ingrédients maison….

Vous trouverez dans la lecture de cet article un bref aperçu des aliments et ingrédients maison utilisables régulièrement ou occasionnellement, seuls ou en mixture, mais aussi une série de recettes glanées sur Internet, fruit d’expériences d’aquariophiles parmi lesquelles chacun pourra trouver celle qui correspond aux besoins de ses poissons.

Attention, ces préparations suite aux mélanges qu’elles impliquent peuvent vous soulever le coeur  et/ou provoquer des débats en cuisine avec votre conjoint quand celui ci vous verra utiliser ses instruments de cuisine.

Résultat de recherche d'images pour

Le terme nourriture préparée désigne toute nourriture non vivante préparée par l’aquariophile. Les recettes qui suivent, bien que spécifiques, peuvent et sont utilisés pour la plupart des autres poissons. Cependant, certains aquariophiles, après bien des expériences déconseillent l’utilisation de viandes rouges (hémoglobine) pour les poissons à intestin long (cichlidés) tandis que d’autres la proposent à dose « contrôlée ».

On raconte un grand nombre de bêtises sur la nécessité de varier l’alimentation mais, d’après l’état actuel de nos connaissances, ce ne serait nécessaire que dans la mesure où un aliment présente des carences qu’un régime varié pourrait composer. Sinon, il n’y a pas de raison de supposer qu’une alimentation uniforme conviendrait moins bien aux poissons qu’aux nombreux animaux de laboratoire.

Il faut néanmoins retenir que les meilleurs aliments sont ceux qui contiennent le plus de protéines.

Alors, bon courage, endossez votre tenue de cuisinier, accaparez vous la cuisine et mitonnez à vos poissons des petits plats dont ils raffoleront et qui auront aussi l’avantage d’être moins onéreux que les nourritures proposées en aquariophilie.

Pour lire la suite et et découvrir les recettes

Continue reading