Un bac de 6 mètres de long en bois par ADAM – 1ère partie

Les bacs de grande taille ou/et réalisations “exceptionnelles” sont parmi les sujets préférés de CICHLID@MERIQUE qui ne manque pas l’occasion de raconter le périple qu’accomplit souvent l’auteur de telles réalisations. 

A lire sans modération !

Ce n’est pas le bac d’Adam, simplement une idée de réalisation….

Préambule par Adam, un lundi 22 juillet 2018

Bonjour à tous

Après bien des années à retaper ma maison, j’en vois presque la fin et je vais enfin pouvoir me consacrer à la raison pour laquelle j’ai voulu une grande maison, c’est-à-dire « m’offrir et fabriquer un gros bac ».

Autant dire que j’ai eu le temps d’emmagasiner des tonnes d’informations depuis le temps que je traîne sur les forums et divers sites aquariophiles et que je mûris ce projet.

Je vais donc vous expliquer ce que je pense faire, comment je vais le faire et les raisons de mes choix.

Libre à chacun d’y apporter sa critique, son commentaire, son idée…

Financièrement, je n’ai pas vraiment les moyens d’avoir un tel bac en particulier surtout si je devais le faire réaliser par un professionnel, idem si je devais payer son fonctionnement avec une consommation normale.

Mais des solutions existent pour faire un maximum de choses par soi-même et il a des nouveautés technologiques et des techniques de recyclage qui permettent de faire de grosses économies de fonctionnement.

 

Positionnement du bac et sa taille

Le bac se trouvera dans la salle à manger, c’est là où j’ai le moins besoin de place, j’ai un mur d’une longueur de 6 mètres.

Le bac sera placé contre un mur porteur, et profitera de la présence d’une dalle plus solide à ce niveau afin de pouvoir supporter le futur poids de l’ensemble.

Je suis à côté des WC, c’est une chose importante pour les changements d’eau !

Je suis à côté de la façade sud de la maison, et la chose est importante car ce positionnement contribuera à chauffer naturellement le bac.

La configuration de la pièce fait que je me limite à une largeur de 1 m.

Plus large, me ferais empiéter sur l’accès à cette pièce, et cela ferais aussi que tourner autour de la table deviendrais compliqué (il me reste 2.5 m de large une fois que le bac sera fini).

 

Le support du bac

Principalement, deux options s’offrent pour réaliser le support de ce futur bac :

Un meuble avec pilier en SIPOREX, parpaing ou autre matériau, puis enfin un assemblage de chevrons disposés en travers des piliers pour supporter la charge, comme je l’avais fait sur mon bac précédent:

http://www.aquagora.fr/index.php?topic=16150.0
Option n°1 : Le SIPOREX c’est léger, mais c’est très friable pour fixer des chose dedans par la suite…mais ça reste une bonne option.

Le parpaing c’est lourd mais c’est solide pour y fixer n’importe quel élément futur.

Un pilier positionné tous les 1 mètre voir 1.5 mètre (le bac fera 80 cm de profondeur) me semble être une bonne option et assurera une rigidité fiable de l’ensemble.

Option n°2 : Un meuble en bois à base de chevrons et bastaings. J’en vois pas mal sur Internet, ce sont des généralement des propriétaires de grands bacs qui ont eu recours à cette option ((voir le cas de Philippe BEAUCOUSIN).

https://www.cichlidsforum.fr/viewtopic.php?p=363308#p363308
Entre ces deux solutions, j’avoue que ma préférence va beaucoup dans le sens de l’option n°2 pour laquelle je serais plus à l’aise avec ce type de construction.

 

Le bac

Mon bac est adossé à trois murs de la pièce, j’ai donc déjà 3 coté bien solides, la façade avant sera réalisée en bois que je devrais fixer solidement dans les murs situés de chaque côté (un mur en parpaings, l’autre en parpaings mais avec 10 cm de polystyrène + BA 13).

La façade en bois qui accueillera deux vitres de 260 x 80, sera faite en chevrons que je vais coller et visser entre eux, un peu comme un grand panneau de lamellé-collé.

La fixation de cette façade sera faite en partie basse, directement sur le support pour faire face à pression de l’eau.

Sur les cotés, je pense passer par des cornières d’angle métal/inox, solidement fixées dans le mur, pour caler les chevrons et résister à la pression de l’eau.

Sur le devant, une ouverture de 500 x 70 recevra deux vitres de 255 x 80 en 12 mm que je commanderais ici : https://www.msrmiroiterie.com/

Opter pour une vitre aux dimensions pharaoniques de 510 x 80 serait trop compliqué à gérer et la prise de risque serait réellement trop grande sans parler du coût financier !

J’ai prévu , en outre 5 cm de marge de débordement de part et d’autre de la vitre pour faire le collage avec une colle régulièrement utilisée pour les bassins : C’est une colle qui colle tout, sur tout, le TEC7 (ou équivalent):

https://super-mastic.com/collage-et-joints/12-3-tec7-mastic-multi-usages-de-collage-d-etancheite-et-pour-joints.html
Mon problème est d’évaluer la quantité de tubes qu’il me faudrait ?

Pour l’étanchéité, j’avais tout d’abord penser partir sur une bâche de bassin de type EDPM.

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.monsterfishkeepers.com/forums/threads/1200-gallon-epdm-pond-liner-viewing-glass-build.609838/
Avec une bâche “3D”, directement couper et coller suivant mes mesures dans un magasin de matos pour bassin.

https://www.bassin-baignade.eu/fr/firestone-pond-liner/13-membrane-epdm-3d.html
Le prix avec livraison tourne autour de 600 € pour un projet comme le mien. Ce type de bâche a l’avantage d’être souple, bien étanche et surtout “facile” à mettre en place.

Le problème, à contrario, est que le rendu esthétique est pas terrible (la bâche brille, risque de plis visibles), et que j’ai un peu peur de ne pas arriver à fixer ma vitre comme il faut dessus si la bâche n’est pas collée solidement à la partie avant de mon bassin, sans quoi, la vitre risque de retomber en arrière quand le bassin sera vide.

J’ai regardé pour étanchéifier avec du béton hydrofuge, de cuvelage…

C’est assez compliqué à mettre en pratique, ce n’est pas très souple et surtout, il y a souvent des problèmes de fuite qui se produisent.

POLYFONT

Avec des panneaux de bois étanches, panneaux de coffrage de type CTBX ou POLYFONT, il est possible de réaliser la cuve étanche, mais dans la configuration qui est la mienne cela devient compliqué d’aller visser ces panneaux dans un coin de mur. Il resterait bien la solution de faire l’assemblage du bac à l’extérieur de la maison, pour ensuite l’amener à l’intérieur mais l’opération à conduire pour faire rentrer le bac dans la maison et le mettre sur son support ressemble à une manœuvre de force faite avec un chausse pieds.

Enfin, il reste la bonne vieille méthode de la résine POLYESTER qui consisterait à poser 2 couches de fibre de verre d’environs 300 g/m2 avec de la résine à 1.5 kg/m2, puis 1 couche de GEL COAT (TOP COAT à 400 g/m2…

Avec des kits dans ce genre

https://www.ebay.fr/itm/Kit-5-kg-Resine-polyester-ORTHO-100-ml-catalyseur-5-M-ROVING-300-g-m/272051364359?hash=item3f57866207:g:SYQAAOSwiDFYOFM5
https://www.bassin-baignade.eu/fr/resine-polyester/27-set-polyester-de-bassin.html#/65-surface-20_m2

Il y a une surface d’environ 17 m2 à couvrir, en intérieur d’une maison habitée !

Ce n’est pas moins cher que la bâche, ça sent très fort et surtout c’est assez compliqué à mettre en œuvre et à poser. En revanche, cela s’adapte à la forme que l’on veut, c’est très solide dans le temps et c’est bien étanche.

Je ne suis pas du genre à reculer devant le boulot et cette solution remporte au moins provisoirement mes faveurs.

Des renforts transversaux sont prévus, en inox ou autre…c’est encore un sujet à étudier.

Dans le but de ne pas perdre de chaleur et donc consommer trop d’énergie pour chauffer le bac, le couvercle sera composé de plaques de polycarbonate comme on en trouve en magasin de bricolage, pour les vérandas.