Le bac de “Max 83”

Je vous présente mon bac de 2000 litres (300 x 90 x 75 ; L x l x h) en verre, Il est en eau chez moi depuis septembre 2015 et accueille entre autre une population de 10 Pygocentrus nattereri d’un an et demi pour 23 cm de moyenne et de 2 Pygocentrus piraya plus jeunes qui font 8 cm.

Au départ, il y avait ce bac…

dans sa première version !

Par la suite ce bac a évolué, il s’est transformé au fur et à mesure des changements de domicile.

Je vous présente mon bac de 2000 litres (300 x 90 x 75) en verre, Il est en eau chez moi depuis septembre 2015 et accueille entre autre une population de 10 Pygocentrus nattereri d’un an et demi pour 23 cm de moyenne  et de 2 Pygocentrus piraya plus jeunes qui font 8 cm.

Pour en revenir au fait de dire que plus c’est simple et mieux c’est en aquariophilie ce n’est pas vraiment mon avis.

Je suis plutôt partisan du “¨Plus on pense bien et moins l’on est embêté par la suite“.

Personnellement je ne vis pas ma passion uniquement par les poissons. Les côtés techniques et visuels sont importants. J’aime le travail bien fait et propre. Sinon je me contenterais de poser des bacs sur des supports et d’y mettre de l’eau.

Voilà certains penseront que j’en fais trop avec mes changements d’eau automatiques ou encore mon tableau électrique mais outre le fait que je m’éclate à améliorer mon installation, quelque part je n’ai pas le choix. Étant absent de la maison une bonne moitié de l’année et toujours pendant plusieurs mois d’affilé c’est madame qui prend le relais alors qu’il ne s’agit pas du tout d’une passion pour elle.

Mais au moins tout est simplifié et automatisé au maximum. elle a juste à jeter un œil, nourrir les poissons et faire les vitres quand il y a besoin (quasiment jamais), et appeler mon frère ou mon père à la rescousse (eux sont mordus d’aquariophilie)  si quelque chose cloche.

Pour la partie technique 

  • Verre en 12 mm extra clair, la vitre au sol est doublée ;
  • Décors de fond en poly extrudé plus mortier ( les deux prises d’aspiration et les 4 sorties de refoulement sont intégrées dedans, c’est sympa car il n’y a pas de tuyau visible) ;
  • Décantation externe de 250 litres avec pompe de remontée de 6000 l/h ;
  • 2 chauffages au sol + 2 résistances titane de 600 w ( le tout sur régulateur) ;
  • Rampe de 5 spots HQI de 70 w, j’en utilise seulement trois chez moi ;
  • 2 x 12500 l/h de brassage avec fonctionnement alternatif ;
  • Un tableau électrique pour une gestion électrique totale ;
  • Un système automatique et autonome de changements d’eau ;
  • Il repose actuellement sur un support en SIPOREX mais sera déplacé d’ici la fin de l’année (déménagement ) sur un ensemble en acier.

LE SUPPORT…OU PLUS EXACTEMENT, LES SUPPORTS

Voilà pour la petite anecdote j’ai fait 1600 kms aller/retour pour aller chercher ce bac. Il appartenait à “oiseau bleu”, un aquariophile connu sur la toile pour ses décantations performantes.

Il aura fallu que je confectionne un support à roulettes avec poignées amovibles pour favoriser et sécuriser ses déplacements.

Car il pèse son poids !

Il faut 8 bonhommes minimum et des ventouses pour le lever en toute sécurité. Rien que de penser qu’il faut le bouger en fin d’année me déprime d’avance lol.

Car il pèse son poids !

Il faut 8 bonhommes minimum et des ventouses pour le lever en toute sécurité. Rien que de penser qu’il faut le bouger en fin d’année me déprime d’avance lol.

sur son support en SIPOREX

Déménagement prévu au printemps 2018 dans la nouvelle maison que nous faisons construire.

Du coup j’ai décidé d’abandonner le support SIPOREX pour le bac et de revenir sur un chassis acier.

FILTRATION

Le filtre à décantation fait par un aquariophile surnommé “oiseau bleu” :

Ce que je n’ai pas précisé et qui a une grande importance, chaque chicane de ma décante est équipée d’une paroi qui freine considérablement le passage de l’eau, un coup l’obligeant à passer tout en haut de la décante ( 5 cm sur la hauteur totale ) un coup tout en bas ou encore au milieu.du coup l’eau ne fait pas que des zigzags de gauche à droite dans les chicanes mais doit aussi monter et descendre à plusieurs reprises avant d’arriver aux blocs de mousses ( qui sont aussi séparés entre eux d’une chicane qui oblige l’eau à passer tout en haut ou tout en bas sur quelques centimètres afin de rejoindre l’étage d’après.

Et là le travail  “d’épuration” se fait car bon nombre de particules restent bloquées à ces niveaux là.

Pour renforcer mes arguments quand à la lenteur du courant dans ma décante il doit y avoir au moins 300 crevettes red cherry qui y vivent et s’y reproduisent à profusion. (J’en ai plein le bac car elles sont d’une grande aide pour nettoyer les petites particules de nourritures que les piranhas rejettent, ça mange comme des cochons ces bêtes là mais ils ignorent ces petites aides de camp ). Or, elle sont connues pour ne pas aimer vivre dans les forts courants. Là dans la décante elles passent leur temps à “nettoyer” le premier étage des mousses de filtration.

Sinon je trouve qu’il n’y a rien de complexe ni d’onéreux à rajouter quelques parois en verre afin d’améliorer son système de filtration.  Comme dit plus haut c’est une question de ressenti et d’expérience de chacun. Tant que l’on y voit midi à sa porte et que son système marche c’est le principal.

Les chicanes sont là pour casser la vitesse de l’eau et l’obliger à suivre un chemin bien précis tout en permettant aux sédiments de se déposer. Pour moi c’est bien plus précis qu’une décante avec juste des mousses en son centre et une arrivée et remontée de chaque côté. On sait exactement par où passe l’eau.

La décante en place ainsi que le système de changement automatique de l’eau:

Une pompe reliée au tout à l’égout qui fonctionne 3 x 5 minutes par jour pour 60 litres évacués, soit 420 litres semaine.
Un système de flotteur pour la remise à niveau, vous l’aurez reconnu c’est une pièce de chasse d’eau.

LE TABLEAU ELECTRIQUE

Un tableau électrique pour une gestion électrique totale

Un système automatique et autonome de changements d’eau

Il a d’abord été pos” sur le support en SIPOREX : c’est un tableau électrique pour une gestion électrique totale.

L’aquarium tout juste fini…ou presque !

Après une année de fonctionnement.

Une année plus tard…

Maxime Paccallet, sur Flickr