Groupe Crenicichla reticulata – Crenicichla cametana

Crenicichla cametana Steindachner, 1911

Cette espèce a été décrite dans « Anzeiger der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften, Mathematisch-naturwissenschaftliche Klasse 48 »; p 369-371

Nom synonyme : Crenicichla astroblepa, Ploeg, 1986

Type Localité

 Rio Tocantins à Cameta, Brésil.

Conditions du prélèvement de l’espèce : La température de l’eau était de 30 degrés Celsius et la visibilité sous-marine dépassait deux mètres. Selon les observations sur le terrain, les poissons colonisent exclusivement les affleurements rocheux ou les surplombs rocheux dans le sol. En dehors de ces cachettes, seuls des spécimens plus petits étaient parfois détectables.

  1. cametana est capable de submerger des proies encore plus grandes. Fait intéressant, le Rio Xingu a une espèce semblable (C. sp. “Xingu III), mais elle n’est pas très proche de C. cametana pour ces raisons.

 

Description

 Espèces de Crenicichla de taille moyenne à grande, pouvant atteindre plus de 30 centimètres de spécimens individuels; Femelles plus petites, La taille du poisson capturé dans le champ était entre 50 et 209 millimètres de longueur totale. Couleur de base est le gris foncé avec des reflets « ardoise », mais il peut s’atténuer en fonction de l’humeur du poisson.

Neuf à dix bandes noires se prolongent jusqu’à la région du milieu du corps les bases assombries donnent un motif de longueur de ligne faible le long de l’axe du corps. Les femelle actives se distinguent grâce à  avec un fort cordon ombilical rouge à l’extrémité interne de la nageoire dorsale, une tête plutôt large, relativement plate. Les yeux dépassent le profil de la tête. Les lèvres sont fortement développées. Les dents sont coniques et alignées sur une seule rangée.

Coloration

La coloration générale est un gris ardoise mais les mâles sont parfois noirs. Les dorsales molles des femelles sexuellement actives sont rouge vif. Ploeg mentionne que les spécimens du cours supérieur de Rio Tocantins possèdent un motif de «slash» plus prononcé.

Distribution

Amérique du Sud : Bassin de Rio Amazones, dans le drainage de Rio Tocantins, Brésil.

Occasionnellement importé. Cette espèce endémique de Rio Tocantins était assez fréquemment exportée du Brésil au début des années 1990 lorsque C. compressiceps devenait populaire. C’est assez rare dans le hobby maintenant.

Il a été décrit par PLOEG comme C. astroblepa mais ce nom est maintenant considéré comme un synonyme. Cette espèce endémique de Rio Tocantins était assez fréquemment exportée du Brésil au début des années 1990, lorsque C. compressiceps devenait populaire.

Comportement

C’est une espèce relativement sédentaire, de même que la plupart des membres du groupe réticulata rhéophile qui ont des têtes compressées dorso-ventralement. Crenicichla cametana   fait partie des espèces agressives, surtout quand il est maintenu avec des  poissons similaires.

Gardez cametana ensemble. La condition, cependant, est que les autres poissons hébergés dans l’aquarium soient à peu près de la même taille.

Il faut noter le comportement particulier de ce poisson lié à son tempérament de chasseur qui a une capacité surnaturelle de se précipiter à la surface, d’attraper un morceau de nourriture avec une extrême précision et de se retirer rapidement dans sa cachette.

Une socialisation avec d’autres cichlidés d’Amérique du Sud est fondamentalement possible…tout en prenant en compte les éléments qui ont été communiqués sur le comportement de ce poisson et l’aménagement de son bac : Les autres poissons doivent donc être suffisamment  et aussi gros pour ne pas être considérés comme des aliments.

Choisissez  par exemple les cichlidés d’Amérique du Sud moyens et grands et les poissons-chats.

Il a le tempérament d’un poisson prédateur et « agressif ». Les agressions commises le sont uniquement contre des spécimens de la propre espèce et des espèces similaires.

Paramètres de l’eau

PH 6,5-7,0, température 24-27 ° C

 

 

Configuration de l’aquarium

Installation de l’aquarium: De grands aquariums sont nécessaires pour cette espèce relativement grande. 500 à 700 litres est recommandé pour les poissons adultes. L’aquarium devra contenir beaucoup de cachettes longues et étroites qui pourront être réalisées à base de tuyaux en PVC.

Afin d’offrir des alternatives, en particulier les aquariums arables avec une surface de base de 4: 1 et plus sont recommandés. De grandes dalles de pierre horizontales pourront être souvent utilisées comme quartiers d’habitation et ensuite largement étendues.

Une tuyauterie en PVC d’un à 7-8 cm de diamètre, coupée en morceaux de 20 à 25 cm de longueur, dans tous les cas de dimensions un plus grandes que les poissons que vous gardez, fonctionnera bien et apportera l’abri que ces poissons recherchent.

Vous devriez également calculer pour échanger environ 40% de l’eau par semaine. Comme il s’agit d’un grand poisson prédateur, une bonne circulation ces changements d’eau réguliers de 25 à 40% sont fortement recommandés.

Alimentation

La nourriture vivante doit être privilégiée. L’espèce peut apprendre à manger des aliments surgelés et des granulés, mais cela est beaucoup plus facile à réaliser avec de jeunes spécimens.

Crenicichla cametana est pas très difficile sur la question alimentaire et s’accoutument d’aliments tels que les surgelés, les l’éperlans, Gambusia, Mysis et crevettes…

La nourriture vivante est l’alimentation de faveur de ces poissons qui accepteront quand même, après accoutumance les nourritures sèches du marché de l’aquariophilie. L’espèce peut facilement apprendre à manger des aliments congelés et des granulés, ce qui est cependant beaucoup plus facile à réaliser avec de jeunes spécimens.

Plus les animaux sont grands, plus ils doivent mis au jeun régulièrement. On respectera cette consigne sous le risque d’entrainer des symptômes de carence, en particulier si l’eau de maintenance est de mauvaise qualité et recèle un taux de nitrates trop importants. Ce phénomène sera particulièrement mis en évidence avec l’utilisation d’une nourriture unique et trop abondante est de nature provoquer chez ces poissons des dépressions en forme de cratère dans la région du front des poissons.

 

 

Reproduction

La ponte de l’aquarium n’a pas été signalée. Les expériences rapportées par les aquariophiles sur la conservation de ce poisson ont montrées que l’utilisation de nombreuses grottes et cachettes avait pour effet de minimiser l’agression conspécifique et pourraient favoriser les pontes.

Comme pour beaucoup de Crenicichla, il est préférable d’obtenir un groupe de ceux-ci pour les laisser s’accoupler. Séparez les poissons qui ne forment pas de paires.

Informations générales sur la reproduction des Crenicichla:

La partie la plus difficile est toujours d’obtenir un couple compatible. Il est recommandé d’obtenir un groupe de spécimens juvéniles et de les laisser former des paires. L’introduction de spécimens adultes les uns aux autres s’accompagne de risques liés à l’agressivité. Conditionnez le couple reproducteur et donnez-lui beaucoup de nourriture de haute qualité, si possible du vivant pour stimuler son métabolisme et son instinct de reproduction. Une eau douce légèrement acide est recommandée et des changements d’eau plus fréquents pourront provoquer la reproduction.

Les changements de température et les changements dans les conditions de l’eau peuvent déclencher la ponte. Des œufs seraient suspendus dans une grotte. Le frai est élevé comme pour les autres cichlidés, ces Crenicichla sont généralement de bons parents.

Commentaires

De temps en temps importée, cette espèce endémique de Rio Tocantins était assez fréquemment exportée du Brésil au début des années 1990, lorsque C. compressiceps devenait populaire. C’est assez rare dans le passe-temps maintenant. Il a été décrit par PLOEG comme C. astroblepa mais ce nom est maintenant considéré comme un synonyme.

Crenicichla cametana n’est pas évalué par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature dans la Liste rouge des espèces menacées.

REFERENCES

  • Axelrod, H. R., 1993. The most complete colored lexicon of cichlids. F.H. Publications, Neptune City (Estats Units).
  • Goldstein, R.J.: Cichlids of the world.T.F.H. Publications Inc. Neptune CityNova JerseyEstats Units. Any 1988.
  • Helfman, G., B. Collette i D. Facey: The diversity of fishes. Blackwell Science, Malden, Massachusetts (Estats Units), 1997.
  • Kullander, S.O. 2003Cichlidae(Cichlids). p. 605-654. A R.E. Reis, S.O. Kullander i C.J. Ferraris, Jr. (eds.) Checklist of the Freshwater Fishes of South and Central America. Porto Alegre: EDIPUCRS, Brasil.
  • Moyle, P. i J. Cech.: Fishes: An Introduction to Ichthyology, 4a edició, Upper Saddle River, Nova JerseyEstats Units: Prentice-Hall. Any 2000.
  • Nelson, J.: Fishes of the World, 3a edició. Nova YorkEstats Units: John Wiley and Sons. Any 1994.
  • Römer U.: Cichliden Atlas, Bd. 1. 1311 p. Any 1998.
  • Wheeler, A.: The World Encyclopedia of Fishes, 2a edició, Londres: Macdonald. Any 1985.

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In

Login with Google

Powered by wp-glogin.com