Apistogramma sp. « D10 »

Un nouvel “Apistogramma” : Apistogramma sp. “D10”

Avec le travail de Tom CHRISTOFFERSEN (Larvik, Norvège) et Daniel MEJIA (Bogota, Colombie), de nombreuses nouvelles espèces et formes d’Apistogramma ont été découvertes en Colombie et introduites dans le cadre du passe-temps de l’aquariophilie.

Continue reading

Apistogramma agassizii : 4ème partie – Maintenance & Reproduction

Maintenance & Expérience

Expèrience de « BLURAMI » :

J’ai eu la chance d’avoir un morphe sauvage par un ami apistophile, il s’agissait d’Apistogramma agassizii “Mamuru” F2. Je les ai maintenus dans une cuve de 50×50 sans trop de bobos.

C’est une espèce à maintenir en couple comme beaucoup d’Apistogramma car sinon il arrive très souvent voir toujours que la femelle surnuméraire finisse tuée soit par la femelle dominante soit par le mâle. La maintenance en trio peut éventuellement s’envisager dans une cuve d’au minimum 130×50 voire plus.

Continue reading

Apistogramma agassizii : 3ème partie – Classification 2/2

Apistogramma agassizii, Steindachner, 1875

La coloration du corps d’Apistogramma agassizii et les motifs peuvent varier considérablement avec la localité. En règle générale, le haut du dos des mâles est souvent rouge. L’habitat naturel de l’Apistogramma agassizii est habituellement dans les zones où un grand nombre de feuilles mortes est présent.

Ces cichlidés nains ne sont jamais pêchés directement dans les grands fleuves mais plus couramment ils sont trouvés dans leurs affluents car leur petite taille les empêche de traverser de trop gros cours d’eau douce.

Continue reading

Apistogramma agassizii : 3ème partie – Classification 1/2

Apistogramma agassizii, Steindachner, 1875

C’est le plus gros morceau de cette série d’articles sur les Apistogramma agassizii. Cette espèce est si riche en variétés, en couleurs et parures qu’il est fort possible d’oublier d’en citer quelques unes dans les lignes qui suivent mais aussi beaucoup !

Au moins, la lecture de cet article, vous fera découvrir, comme cela a été le cas pour moi, un poisson aux mille couleurs et qui mérite bien sa place dans nos aquariums.

Classification

Continuellement enrichie depuis sa création, la classification scientifique classique des espèces, actuellement désuète, mais encore très souvent utilisée, est issue de celle de Linné. Elle reste une classification importante car elle imprègne encore de nombreux écrits, souvent récents, ou même les manuels scolaires.

Continue reading

Apistogramma agassizii – 2ème partie : Description & Dimorphisme & Distribution

La saga de l’Apistogramma agassizii continue avec 3 chapitres, que j’ai intitulé les “3D” :

  • Description ;
  • Dimorphisme ;
  • Distribution.

….en prélude d’un “pavé” à découvrir sur la classification de ce poisson aux mille parures !

Pour lire cet article, abonnez vous au

  • site : “www.cichlidamerique.fr” , 

et/ou

Continue reading

Apistogramma agassizii – 1ère partie

Apistogramma agassizii, Steindachner, 1875

Un peu d’Histoire….

Le genre Apistogramma a une longue histoire évolutive, datant du Pléistocène, entre 2 et 11 mille ans environ. Ce genre, comme tant d’autres, a soutenu l’ère glaciaire, qui, bien que pas une incidence directe sur leur habitat par le froid, cela a changé le régime de l’eau des cours d’eau, abaissant les niveaux de la mer de plus de 100 mètres et le séchage du bassin amazonien. Au fur et à mesure que les températures baissaient, les pluies sont tombées et la forêt tropicale s’est retirée dans des zones isolées, à partir desquelles la plupart des groupes ont évolué pour former le genre Apistogramma.

Continue reading

Un bac spécifique pour Apistogramma par “BLURAMI”

Un bac spécifique pour Apistogramma Article rédigé par BLURAMI le 22 décembre 2016 Cet article est écrit plus à l’attention d’aider ceux qui débutent avec ce genre de poissons et qui voudraient faire de la reproduction aboutie avec une maintenance en spécifique qu’aux spécialistes des Apistogramma. Je vais donc vous montrer comment réaliser un bac pour Apistogramma : il y a rien de bien sorcier là-dedans mais on voit souvent sur le net des personnes qui ne comprennent pas pourquoi leurs Apistogramma sont stressés, hyper agressifs ou encore bien d’autres problèmes… Et pourtant ils ont bien mis des caches (1 racine et 1 noix de coco!!!) mais rien n’y fait alors voyons cela ensembles pour commencer de la bonne façon et mettre toutes les chances de notre côté.  BLURAMI Apistogramma macmasteri Apistogramma-hongsloi Apistogramma nijsseni Apistogramma borellii Apistogramma bitaenia Apistogramma hongsloi Apistogramma_baenschi Apistogramma-cacatuoides Généralités Les apistogramma sont des poissons faisant partie de la grande famille des cichlidés, certes se sont des « modèles réduits » mais ils ont tout le tempérament de leurs grands frères. Leurs tailles varient de 6 cm jusqu’à 10/12 cm pour les plus grands sujets. Ils sont présents sur quasiment toute l’Amérique du Sud et vivent dans des petits cours d’eau sans trop de courant ou pièces d’eau résiduelles. Les paramètres de maintenance sont fonction de l’espèce maintenu mais généralement cela va de Ph 7 à 4.5, température entre 22°C et 28°C et l’eau doit être la plus douce possible à part pour certaines espèces bien précises. Voici tout l’intérêt de bien se renseigner sur l’espèce que l’on maintient. Dans la nature, les mâles sont très souvent polygames mais en aquarium ce n’est pas forcément ce qu’il y a de mieux à faire vu l’espace trop restreint de nos bacs. Ce sont des poissons territoriaux qui demandent une plus grande surface (more…)